Cote d'Ivoire: Projet « Une institution, une conférence » - La FIDJ veut cultiver une image positive de la jeunesse

La Fédération ivoirienne des droits de la jeunesse (Fidj) a lancé, ce jeudi 20 juin 2019, la première conférence d'une série qu'elle entend organiser dans le but de mieux faire connaitre les Institutions de l'Etat, à la jeunesse.

La première institution qui a été l'objet de sollicitude par cette fédération est le Conseil national des droits de l'homme (Cndh). « Cette initiative donne une image positive de notre jeunesse. Et permet de rêver d'une jeunesse résolument engagée vers des valeurs civiques et morales », a soutenu, le directeur de cabinet de la présidente du Cndh, M. Anzouman Bamba.

C'est dans l'amphithéâtre Diarrassouba Ben Sidick au siège du Cndh, à Abidjan-2Plateaux-Valons que Konangui François, chef de départements droits économiques, sociaux économiques et culturels a présenté le Cndh, un organisme mis en place par l'Etat pour promouvoir et protéger les droits de l'homme.

Représentant la présidente du Cndh, M. Anzouman Bamba a salué la mise en place par des jeunes du projet « Une institution, une conférence ». « C'est une approche originale de lutte contre l'incivisme des populations », s'est-il réjoui. Avant d'indiquer que cela permettra de recréer et surtout de resserrer le lien institution-populations. Toute chose qui, a-t-il précisé, maintient une proximité qui facilite l'écoute et la résolution des problèmes. Selon lui, les populations doivent connaître le rôle des institutions de la République. Elles doivent également connaître leurs voies de saisines. A l'en croire, l'une des cause de l'incivisme est la méconnaissance du rôle des institutions, des autorités administratives et de l'autorité qu'elles incarnent.

Pour Soro Nablé Ahmed Hervé, président de la Fidj, l'ignorance et la méconnaissance de nos institutions sont à la base souvent de nos maux dans la société. Parce que la force des institutions repose sur les citoyens, il faut donc mieux les faire connaître. Dans une conférence publique M. Konangui a présenté le Cndh. Il a fait l'historique de cette institution, ses attributions et ses missions.

Le Conseil, dira-t-il, exerce des fonctions de concertation, de consultation, d'évaluation et de proposition en matière de promotion, de protection et de défense des Droits de l'Homme. A ce titre, il est chargé, entre autres de conseiller le gouvernement, le parlement et toute autre Institution compétente en matière de droits de l'homme... Veille à l'harmonisation de la législation nationale avec les normes internationales. Le Conseil émet des avis sur toutes les questions relatives à la promotion, à la protection et à la défense des droits de l'homme. Le Conseil dans ses attributions peut interpeller toute autorité ou tout détenteur d'un pouvoir de coercition sur les violations des droits de l'homme et proposer les mesures pour y mettre fins. Le Conseil élabore élabore un rapport annuel sur l'état des droits de l'homme, qu'elle adresse au président de la république et à toutes les institutions de la république.

Insistant sur la saisine de cette institution, il a soutenu qu'un pool des requêtes existe à cet effet. C'est un pool technique qui émet des avis et donne des orientations. Il y a cinq modes de saisine. Cela peut se faire, entre autres par courrier, le plaignant peut aussi effectuer le déplacement au Cndh. Le conseil dispose d'un N° vert (800 00 888).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.