Cote d'Ivoire: Reprise de la main du football africain par la FIFA - Des acteurs du football ivoirien réagissent

Des acteurs du football ivoirien se sont prononcés sur la récente décision de la FIFA d'auditer à la demande de la CAF, la gouvernance du football africain !

Ouattara Bakary (Président du CO Korhogo ): «Je salue cette décision»

«Je salue cette décision. Dans toutes les gestions, il faut de la transparence. Quand, il y a des soupçons de malversation, il faut le tirer au clair. Cette décision de la FIFA doit servir d'exemple pour le football africain et le football ivoirien. Nous devons suivre le modèle de la FIFA. J'approuve cette initiative. Je souhaiterais que la FIFA poursuive ce genre d'investigation au niveau des fédérations »

Armand Gohourou (Président d'Agir de Guiberoua):

«La CAF gardera toute son Independence »

«Quand on n'a rien à se reprocher, on ne craint pas un contrôle. Ce que la FIFA veut faire est en accord avec la CAF, pour qu'il y ait un audit général. Cette initiative concourt à une bonne gestion de l'institution. C'est toujours bien de se faire contrôler et auditer par une structure au-dessus. Si la CAF n'a rien à se reprocher, ce sera une décision salutaire pour elle-même. Pour une gestion transparente du football, il faudrait que le gendarme mondial du football jette un regard. Cela permettra de voir s'il y a des failles, s'il y a des améliorations à faire. C'est une bonne décision. Le fait que la CAF ait donné son accord est aussi une décision responsable de la part des dirigeants de la CAF. Ce n'est pas une mise sous tutelle.

Les termes de l'accord sont bien clairs : c'est un audit général. Cela ne veut pas dire que la FIFA va gérer la CAF. Non. La FIFA a désigné, en accord avec la CAF, sa Secrétaire générale pour coordonner cette opération d'audit général. Ce n'est donc pas une mise sous tutelle. C'est juste une question pratique de travail. La CAF gardera toute son independence. Sauf qu'il y aura un contrôle général qui sera fait. Les gens doivent comprendre que la bonne gouvernance à des exigences. On va vous faire confiance, mais si on ne vous contrôle pas il y aura des dérapages.

Pendant le règne du président Hayatou, il n'y a jamais eu de contrôle. Aujourd'hui, on ne peut pas dire s'il a mal ou bien géré. On ne peut pas l'accuser parce qu'il n'y a jamais eu de contrôle. Ce que les gens doivent comprendre, ce n'est pas un audit du mandat du Président Ahmad, mais c'est un audit général. C'est dire que, les gestions antérieures seront prises en compte. La gestion d'Hayatou sera aussi auditée.

Fernarnd Dedeh (Journaliste)

" Un audit n'est pas une condamnation"

Le président de la CAF dit qu'il est lui-même demandeur. Le comité exécutif l'a suivi. Il souhaite que la FIFA l'aide à mettre de l'ordre à la CAF. Certains parlent d'un audit général, d'autres, de mise sous tutelle. Il faut vraiment attendre d'avoir la feuille de mission de la FIFA pour aviser. La CAF est en phase de transition. Elle est secouée par plusieurs affaires. Des dissensions aussi. L'interpellation du président de la CAF à Paris dans le dossier Puma est venue montrer à la communauté sportive, l'étendue du défi. Un audit n'est pas une condamnation. C'est un moyen d'éprouver les procédures et les mettre à niveau.

Dou Nicaise (journaliste)

" . La mise sous tutelle de la CAF est salutaire pour le football africain"

"La CAF sous tutelle de la FIFA, cela n'est pas étonnant quand dès son arrivée à la tête de la CAF, le président Ahmad Ahmad a voulu casser du Hayatou . Tous les soutiens déclarés de l'ex président de la CAF avaient des problèmes avec les dirigeants actuels. Je veux parler du Cameroun , du Ghana, de la Côte d'ivoire, de la Guinée du Mali où certains étaient sous tutelle de la CAF. Au niveau des contrats , Ahmad Ahmad et son groupe voulaient trouver des failles et aller vers d'autres partenaires. La mise en garde à vue du président de la CAF en France sur des contrats a fini par à mettre à nue certains contrats .Fragilisé , le président de la CAF n'a plus bonne presse auprès du président de la FIFA. Ceux qui étaient considérés comme des "diables" sont bien vus . La mise sous tutelle de la CAF est salutaire pour le football africain. Il faut maintenant trouver un président capable de gérer la CAF comme Hayatou"

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.