20 Juin 2019

Afrique: Lutte contre l'insécurité en Afrique de l'Ouest - La presse met sa plume à contribution

Le Président du Faso, Roch Kaboré, a présidé, hier jeudi 20 juin 2019 à Ouagadougou, la cérémonie d'ouverture du forum du Groupement des éditeurs de presse publique d'Afrique de l'Ouest (GEPPAO), sur le rôle des médias dans la lutte contre le terrorisme.

«Affectés, interpellés au quotidien» par le terrorisme devenu «l'un des plus grands défis auxquels les Etats sont confrontés», les éditeurs de presse publique d'Afrique de l'Ouest veulent définir et jouer leur rôle dans la lutte contre le phénomène. A travers leur faîtière, le Groupement des éditeurs de presse publique d'Afrique de l'Ouest (GEPPAO), ils organisent, les 20 et 21 juin 2019, à Ouagadougou, un forum sur la sécurité dans la sous-région ouest-africaine, sous le thème : «Le rôle des médias dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest : entre contraintes sécuritaires et devoirs professionnels».

A la cérémonie d'ouverture, hier 20 juin, le président du GEPPAO, le directeur général du quotidien d'Etat ivoirien «Fraternité Matin», Venance Konan, a indiqué qu'il s'agira, au cours du forum, de réfléchir, à travers des panels sur comment les journalistes pourront assurer la couverture médiatique des actes terroristes sans faire l'apologie du terrorisme. A cela, s'ajoutent la question relative à la liberté d'informer sur le terrorisme sans entraver le travail des services de sécurité et de secours dans le respect des victimes, mais aussi l'entretien des rapports entre hommes de médias et autorités politico-administratives.

Pour le patron du forum, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, cette rencontre prouve à souhait l'importance des actions concertées, notamment dans le cadre du G5 Sahel, pour venir à bout du terrorisme. Selon lui, les médias émergents élargissent le cercle de la parole et offrent plus de liberté à l'utilisateur qui est en même temps un générateur de contenus. «Face à cette donne, il devient plus que jamais nécessaire pour les médias traditionnels de redoubler d'efforts pour relever les défis de la crédibilité, du professionnalisme et de la responsabilité», a soutenu le chef de l'Etat. Priorité à la lutte contre le terrorisme Il a, par ailleurs, rendu hommage aux «acteurs du 4e quatrième pouvoir» et les a encouragés à envisager toutes les possibilités pour l'essor d'une presse qui construit et pérennise la cohésion sociale dans le contexte difficile actuel. «Nous continuerons à favoriser une presse libre, responsable et transparente, car la liberté d'expression est une valeur fondamentale qui ne doit jamais être mise en péril», a-t-il déclaré.

Quant au Pr Filiga Michel Sawadogo, représentant du président de la commission de l'UEMOA, coparrain du forum, il a confié que le thème de la rencontre témoigne de la place stratégique des médias dans la lutte contre l'insécurité et le terrorisme. D'après lui, l'initiative du GEPPAO est à encourager et perpétuer dans la mesure où, elle permettra de dégager des solutions sur le plan sécuritaire sous forme de projets ou programmes. Tout en saluant les efforts du G5 Sahel, le commissaire de l'UEMOA s'est réjoui de la mise en œuvre de la politique commune de l'union en matière de paix et de sécurité.

Il a souligné que l'organisation doit accorder un ordre de priorité à la lutte contre le terrorisme et aux menaces de toutes sortes dans les Etats affectés. Pour sa part, le directeur adjoint du journal d'Etat sénégalais, «Le Soleil», Sidi Diop, trouve que le forum crée un espace commun de travail entre professionnels de l'information et experts de la sécurité. De son côté, l'étudiant à l'Institut des sciences et techniques de l'information et de la communication, Ifzou Kiemdé, se félicite que ce soit une structure de médias qui organise une rencontre sur la question de la sécurité, actuellement au cœur des politiques des Etats. Il espère une meilleure relation entre la presse et les forces de défense et de sécurité à l'issue du forum.

Burkina Faso

Décès de 11 gardés à vue - De nouvelles sanctions contre des responsables de la police

C'est ainsi qu'au titre des mesures conservatoires, Néné Ami Ouédraogo/Traoré, commissaire… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.