Madagascar: Visite du Pape - L'équipe de la CUA mobilisée sur le terrain

La descente a permis à la délégation de la CUA d'identifier les domaines de coopération où la commune pourra apporter sa contribution dans le cadre de la visite du Pape à Madagascar.

Puisque les grands événements entrant dans le cadre de la visite du Pape se dérouleront dans la Capitale, la CUA ne peut pas rester indifférente.

Une délégation de la Commune Urbaine d'Antananarivo conduite par le secrétaire général Guy Rivo Randrianarisoa et le premier adjoint au maire Olivier Randrianarisoa a effectué, hier, une descente à Soamandrakizay Androhibe où un site est en cours d'aménagement pour l'accueil de la visite du Pape François à Madagascar. « Nous sommes ici suite à la demande de coopération exprimée par l'église catholique dans le cadre de la visite du Pape François dans le pays. Ce site se trouve d'ailleurs dans les limites de la circonscription d'Antananarivo Renivohitra. », a expliqué Guy Rivo Randrianarisoa. Le secrétaire général de la CUA de préciser : « Cette coopération peut se faire dans plusieurs domaines dont la sécurisation des mouvements des personnes qui assisteront à l'événement, le secourisme étant donné que la commune dispose des services pouvant intervenir sur ce volet et la gestion de la circulation. Il ne faut pas oublier que le maire est le premier responsable de l'ordre public au niveau de sa circonscription. Elle dispose pour cela de la police municipale. Par ailleurs, le maire est le premier responsable de la gestion de la circulation au sein de sa circonscription. » Par ailleurs, le secrétaire général de la CUA a souligné, hier, que la mairie de la Capitale mettra à la disposition des fidèles catholiques les infrastructures nécessaires à la visite du Pape François, prévue au mois de septembre de cette année.

Points sur les « i ». Guy Rivo Randrianarisoa a profité de la descente à Androhibe de la délégation de la CUA pour répondre aux questions des journalistes sur certains sujets à polémique qui touchent la mairie. En effet, par rapport aux préparatifs de la célébration de la fête nationale, il a précisé que la CUA reste toujours ouverte à toute collaboration, notamment lorsqu'il s'agit des activités organisées dans les limites de sa circonscription. « L'Etat central est le premier responsable de l'organisation des festivités entrant dans le cadre de la célébration du 59e anniversaire de l'Indépendance. C'est la fête de tous les Malgaches. Pourtant, la Commune Urbaine d'Antananarivo peut coopérer pour les manifestations qui se déroulent dans la ville d'Antananarivo. Mais, cette coopération doit se faire dans le respect mutuel. », a expliqué Guy Rivo Randrianarisoa. Par rapport au mouvement de contestation mené par le FTAR (Association des taxis d'Antananarivo), le secrétaire général de la CUA de mettre les points sur les « i » : « Arrêtez de manipuler l'opinion publique. Si la présidente du FTAR, qui a déjà officialisé sa candidature à la mairie d'Antananarivo Renivohitra, est en possession d'un projet d'arrêté que la commune vient d'élaborer sur la gestion des taxis de la ville, qu'elle me le ramène et on en discutera. Il faut séparer la politique, la haine personnelle et la gestion des affaires municipales. »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.