Afrique: En avant toutes - Excellez ! Surpassez-vous !

Ziyech & Co appelés à nous faire revivre un rêve qui date de ... 43 ans

C'est parti pour la 32ème Coupe d'Afrique des nations, première édition à se tenir en Egypte en plein été et avec 24 sélections engagées. Et parmi les équipes participantes, il y aura, bien entendu, le Onze marocain arrivé à bord d'un vol spécial au Caire mardi soir, quatre jours avant sa sortie inaugurale contre la Namibie.

A ce propos, le Maroc a été retenu comme tête de série du groupe D et aura à affronter outre la Namibie dimanche prochain, les sélections de la Côte d'Ivoire le 28 courant et de l'Afrique du Sud, le 1er juillet prochain.

Les trois matches de poule du Onze national auront lieu au stade Assalam au Caire, un stade nouvelle génération construit en 2009 et d'une capacité de 30.000 places, sachant que l'on s'attend à une forte présence du public marocain, puisque l'on parle de pas moins de 8000 spectateurs pour chaque match.

Pour préparer ce rendez-vous, l'équipe du Maroc a effectué depuis le 3 juin du côté du Centre national de football à Maâmora un stage de concentration ponctué par deux matches tests, disputés au Grand stade de Marrakech et perdus devant la Gambie (0-1) et la Zambie (2-3), deux sparring-partners non qualifiés à l'édition égyptienne.

Un stage marqué par un tollé après le désolant acte de l'attaquant Abderrazak Hamdallah qui a préféré claquer la porte, laissant l'EN dans un pétrin, puisqu'elle s'était rendue en Egypte avec seulement 22 éléments vu qu'il n'était pas possible de qualifier un 23ème joueur, Abdelkrim Baâdi, car le départ de Hamdallah n'était pas à cause d'une blessure.

Après cet incident, les responsables de l'EN ont tâché de minimiser l'importance de cette affaire, jugeant bon de se focaliser sur le groupe sommé de rester soudé en vue d'entamer la compétition du bon pied. Car si l'équipe nationale débute le tournoi par une victoire contre la Namibie, ce qui n'est pas acquis d'avance, le chemin des huitièmes sera pratiquement balisé, sachant que l'objectif du sélectionneur national, Hervé Renard, est une qualification au dernier carré. Et comme l'appétit vient en mangeant, la sélection pourra voir grand et pourquoi pas aller jusqu'au bout. Dans ce contexte, et selon un sondage effectué par le sponsor officiel de la CAN, le Maroc aurait 18% de chances de remporter le titre, derrière l'Egypte, donnée favorite avec 44%, tandis que le Sénégal et le Nigeria ont chacun 8,5% et l'Algérie 6%.

En tout cas, la confiance reste de mise et le premier à le confirmer n'est autre que Renard, double lauréat de l'épreuve et en quête d'une troisième étoile, qui avait indiqué que "j'ai confiance en mes joueurs et je suis sûr qu'ils vont réaliser une bonne Coupe d'Afrique des nations en Egypte".

Comme précité, 24 sélections réparties sur six groupes de quatre prendront part aux phases finales de la CAN 2019. Outre le groupe D, la poule A renferme les équipes d'Egypte, du Congo, d'Ouganda et du Zimbabwe, alors que le Nigeria, la Guinée, Madagascar et le Burundi sont logés dans le groupe B. L'Algérie, le Sénégal, le Kenya et la Tanzanie s'affronteront pour le compte du groupe C, tandis que la Tunisie, le Mali, la Mauritanie et l'Angola concourront dans le groupe E. Enfin, le Cameroun, le Ghana, le Bénin et la Guinée-Bissau seront les protagonistes du groupe F.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.