21 Juin 2019

Mauritanie: Six candidats sont en course pour la présidence

Le scrutin de ce samedi permettra aux Mauritaniens d'élire le successeur de Mohamed Ould Abdel Aziz pour les cinq prochaines années. Revue des candidats.

Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed

Candidat du pouvoir, cet ex-général dit Ould Ghazouani est un compagnon de toujours du président sortant, Mohamed Ould Abdel Aziz. Cet ancien ministre de la Défense promet à ses concitoyens, en cas d'élection, de promouvoir un dialogue permanent avec les forces politiques sur les questions stratégiques. Parmi ses autres priorités, la sécurité et la stabilité du pays confronté aux multiples attaques des terroristes.

Sidi Mohamed Ould Boubacar

Ancien Premier ministre de transition (2005-2007), il est présenté comme l'adversaire le plus sérieux du candidat du pouvoir. Soutenu par une coalition de partis politiques et d'hommes d'affaires, Sidi Mohamed Ould Boubacar pense que la priorité en Mauritanie aujourd'hui est le redressement de l'économie. Il compte également oeuvrer en faveur du renforcement de l'unité nationale, de la lutte contre la pauvreté et les inégalités.

Biram Ould Dah Ould Abeid

Arrivé en deuxième position lors de la présidentielle de 2014 avec 9% des suffrages, ce militant anti-esclavagiste est de nouveau sur les starting-blocks. S'il venait à être élu, il entend organiser des « assises nationales pour poser les fondements du règlement des grandes questions comme le génocide qui a endeuillé les Noirs de Mauritanie, mais aussi l'esclavage qui continue à broyer 20 % des populations mauritaniennes ». Il envisage également de réaliser l'audit de l'État qui, selon lui, « a été volé, pillé depuis plusieurs décennies ».

Kane Baba Hamidou

Candidat malheureux à la présidentielle de 2009 avec moins de 2% des voix, ce journaliste sollicite à nouveau les suffrages des Mauritaniens. En cas d'élection ce samedi, le porte-étendard de la coalition politique «Vivre-ensemble » envisage un rapprochement des différentes communautés; transformer la Mauritanie en un État multinational; réformer le système éducatif et assurer l'accès universel à la santé. L'homme des médias entend aussi réformer l'aménagement du territoire; créer une agence de lutte contre la corruption et assurer le retour de l'armée dans les casernes.

Mohamed Ould Mouloud

Chef du parti de l'Union des forces du progrès (UFP), il a à coeur de trouver une solution juste et équitable au passif humanitaire présentée en Mauritanie comme étant l'exécution extra- judiciaire de plusieurs centaines de militaires issus de la communauté négro-africaine dans différentes garnisons du pays entre septembre 1990 et février 1991. Pour Mohamed Ould Mouloud, celle-ci devra préserver les intérêts des victimes et de leurs ayants droit en vue d'ouvrir la voie à une véritable réconciliation entre les Mauritaniens.

Mohamed Lemine El-Mourteji El-Wavi

Expert financier et haut fonctionnaire au Trésor mauritanien, il est présenté comme un néophyte. Il pense que l'urgence en ce moment pour la Mauritanie est le redressement du système éducatif qui, à son avis, fonctionne mal. Il pense pour cela le réformer de manière à renforcer l'unité nationale. « Nous avons des écoles pour des pauvres, d'autres pour les riches », pense-t-il. La sécurité fait partie de ses priorités. Il envisage également un renforcement de la coopération avec les pays développés.

Mauritanie

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.