20 Juin 2019

Cote d'Ivoire: Bouaké - L'ambassadeur de France pour le soutien du centre de recherche de l'Insp

L'institut Pierre Richet (Ipr), centre de recherche de l'Institut national de la santé publique (Insp) a reçu, le jeudi 20 juin 2019, la visite de l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, Gilles Huberson. Il dit être favorable à un appui de ce centre.

Après des échanges dans la salle de conférences avec Dr Dramane Kaba, médecin entomologiste, par ailleurs, directeur de l'Ipr/Insp, le diplomate français a eu droit à une visite guidée des locaux. Il a visité le service de cartographie, le laboratoire de biologie des parasites et vecteurs, etc. Une visite qui a permis de montrer que la coopération entre la Côte d'Ivoire et la France se porte bien dans le domaine de la recherche. « En 2014, l'Insp a signé un accord-cadre de collaboration avec l'Institut de recherche pour le développement (Ird), qui est un institut de recherche français dont plusieurs chercheurs sont présents à Bouaké depuis des années. Ils travaillent en parfaite collaboration et en harmonie avec les chercheurs de l'Ipr/Insp », s'est réjoui le directeur de l'Ipr/Insp, tout en saluant cette franche collaboration. « C'est bel et bien ici à l'Ipr que nous avons inventé et testé la moustiquaire imprégnée qui est aujourd'hui utilisée partout dans les pays où sévit le paludisme », a-t-il révélé.

Pour l'ambassadeur français, l'Ipr est un centre d'excellence qui mérite toute l'attention nécessaire. « Vous avez ici des chercheurs exceptionnels ivoiriens et français qui travaillent à la réduction, voire même à l'élimination de certaines maladies qui font des ravages dans la sous-région ». Gilles Huberson a pris l'engagement de porter très haut toutes les préoccupations émises par le directeur de l'Ipr/Insp. Notamment, la réhabilitation des bâtiments, l'acquisition de moyens conséquents pour mener les recherches. « Dans le cadre de la Coopération de développement et désendettement, si le ministère de la Santé soumet les préoccupations de l'Ipr, il est bien évident que nous allons les soutenir pour que le financement soit obtenu », a-t-il indiqué. Aussi, dans le cadre d'un accord qui a été signé sur les visas, il a indiqué que ses services vont faire bénéficier aux chercheurs ivoiriens de cet institut des visas de longue durée pour leur permettre d'effectuer des voyages en France chaque fois qu'ils le désirent.

Il faut savoir que l'Ipr/Insp a pour thématique de recherche, les maladies à transmission vectorielle et maladies tropicales négligées. Il s'agit entre autres du paludisme, de la trypanosomiase ou maladie du sommeil, l'onchocercose. L'institut regroupe un personnel pluridisciplinaire comportant des entomologistes, parasitologues, géographes, sociologues, biologistes, étudiants...

CHARLES KAZONY

CORRESPONDANT REGIONAL

Cote d'Ivoire

21e Sommet de l'Uemoa/Alassane Ouattara - "Ce que sera l'Eco, la monnaie unique"

Au terme du 21ème Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Uemoa, le Président Alassane Ouattara… Plus »

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.