Sénégal: Fête de la musique - 18 plateaux prevus et des professionnels honorés

Comme chaque année, le Sénégal célèbre la fête de la musique, ce vendredi 21 juin. A l'occasion, les acteurs du secteur de la musique sont à pied d'œuvre dans les préparatifs pour marquer l'évènement.

Face à la presse, le comité d'organisation a expliqué l'importance de la journée et a dévoilé le programme. «On va célébrer la musique pour que l'impact du secteur puisse être ressenti et que les problèmes puissent être soulevés et partagés», a fait savoir le président du comité d'organisation, Ousmane Faye.

Axée sur le thème «la formation et la qualification dans le secteur de la musique», la fête de la musique sera célébrée dans tout le terroir national, à travers des plateaux qui vont regrouper beaucoup de musiciens. «C'est pour soutenir les réformes en cours dans le secteur de la musique dans notre pays comme le statut de l'artiste», a soutenu Ousmane Faye. Au programme, pour marquer cette journée internationale de la musique, 13 plateaux sont prévus dans les centres culturels régionaux et 5 à Dakar.

Pour cette année, la commune de Sicap Liberté s'est engagée à accompagner les artistes. Ce qui, selon Ousmane Faye, constitue l'innovation majeure avec un plateau au Terminus Liberté 5 soutenu par le collectif des artistes de cette commune.

A cette célébration de la fête de la musique, il y aura également des distinctions. Le comité d'organisation va en profiter pour rehausser et honorer des personnes distinguées dans le secteur de la musique.

Il s'agit du musicien Feu Habib Faye, décédé l'année dernière, du vice-président du Comité Permanent du droit d'auteur et des droits connexes (SCCR), de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), Abdoul Aziz Dieng, de la présidente du conseil d'administration de la Société sénégalaise du droit d'auteur et des droits voisins (Sodav), Ngoné Ndour, de l'ingénieur de son, Abdou Diouf et du journaliste culturel, Alioune Diop.

LES JOURNALISTES CULTURELS HONORENT AFRICULTURBAN

L'Association nationale de la presse culturelle du Sénégal (Apcs) compte également marquer la célébration la fête de la musique. Elle a ainsi, décidé de distinguer l'association Africulturban. Ce, pour sa promotion en faveur des jeunes talents et le concours de rap Flow Up. L'association organise aussi divers plateaux et évènements tout au long de l'année au profit des artistes.

LES ARTISTES DE SICAP LIBERTE S'Y METTENT

la commune de Sicap Liberté ne sera pas en reste pour la fête de la musique de cette année. Sous l'impulsion de leur maire, le collectif des artistes de ladite commune a décidé d'apporter sa touche à cette fête internationale de la musique. Pour cela, il compte organiser un plateau qui va regrouper plusieurs artistes.

Le collectif et le maire de Sicap Liberté, Santi Sène Hagne, étaient en conférence de presse hier, jeudi 20 juin. «La fête de la musique est un prétexte dans notre volonté de développer la culture à Sicap Liberté parce que nous avons toujours voulu faire de la commune, une cité culturelle et sportive », a déclaré Santi Sène Hagne. Il dit avoir cette volonté depuis son élection à la mairie. « Dès notre arrivée à la tête de la mairie, nous avons eu la volonté d'aider les acteurs culturels à faire vivre la culture dans la cité ».

Sur cette initiative d'accompagnement, les artistes ont fait part de leur satisfaction. « Nos ambitions convergent pour le développement de Sicap Liberté qui regorge de talents », a souligné Dembel Diop qui parlait au nom du collectif. Le plateau de la fête de la musique va se dérouler au Terminus Liberté 5. Comme artistes invités, il y aura Sidy Diop, Coumba Gawlo Seck, Idrissa Diop, Yoro Ndiaye, les Frères Guissé, Pbs, Elage Diouf, Duggy Tee, Viviane entre autres musiciens. L'accompagnement des artistes ne va seulement se limiter à la célébration de la fête de la musique.

Pour le maire Santi Sène Hagne, il est de son devoir de participer à la pérennisation des activités culturelles. C'est pourquoi, la mairie et les artistes envisagent de créer un festival annuel. « Nous voulons un évènement phare pérennisé qui regroupe toutes les disciplines de l'art et de la culture comme le théâtre, le cinéma, la peinture », a fait savoir Santi Sène Hagne. Dembel Diop renchérit : « Pour que Sicap soit une cité culturelle, il fallait un projet qui regroupe tous les artistes et qui leur donne l'occasion de montrer leur talent et le maire est d'accord avec cette initiative ». Même s'il a décidé de soutenir l'art et la culture dans sa commune, Santi Sène Hagne déclarera toutefois que l'idée de création d'une salle de cinéma n'est pas encore à l'ordre du jour à la mairie à moins que celle-ci ait, selon lui, un promoteur privé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.