Gabon: Lee White relance les exportations du bois

Après sa visite au Port d'Owendo, le nouveau ministre de la forêt, de la mer, de l'environnement, chargé du plan climat était ce Jeudi 20 Juin dans la Zone Économique à Régime Privilégié de Nkok. Lee White a, entre autre, assisté à la présentation de l'organisme Tracer et de ses missions et a marqué le lancement officiel de la société Nature Wood Industries Sarl.

« Tout est en bonne voie pour qu'on recommence maintenant à exporter du bois depuis le port d'Owendo » a rassuré Lee White, au terme de sa visite au Port.

En effet, depuis le scandale autour du bois dit Kévazingogate, les activités de la filière bois ont connu un ralentissement notamment dans leur phase d'exportation. Quatre jours seulement après la prise de fonction du nouveau ministre, « on a débloqué le parc à bois de Setrag, on a recommencé à alimenter toutes les usines de transformation » comme l'a confirmé le patron de la forêt.

Lee White envisage donc de relancer l'exportation du bois après « l'harmonisation des positions avec le ministère de l'économie (la douane) », ce qui pourrait se faire à partir de demain selon lui.

Dans l'après midi, Lee White et sa délégation se sont rendus dans la ZERP de Nkok. Après avoir assisté à la présentation de l'organisme Tracer qui est l'organisme de traçabilité et de légalité des grumes basé au sein du guichet unique de la ZES de Nkok, le ministre en charge de la forêt a visité quelques usines de transformation du bois notamment la GOF qui fabrique des meubles à base de Kévazingo. Le membre du gouvernement s'est dit satisfait au regard de la plus-value apportée à ce bois.

Lee White a notamment affirmé qu' « un mètre cube de kévazingo transformé vaut environ 12 millions de francs CFA. Nous avons un potentiel au Gabon durable de 60 mille mètres cubes par an de Kévazingo, si on peut mettre de l'ordre dans le Kévazingo, on peut créer une économie de 1 milliard de franc CFA avec la transformation de Kévazingo made in Gabon. Cela va permettre de créer des emplois » ainsi rappelle-t-il que le rôle du ministère de la forêt, de la mer, de l'environnement, chargé du plan climat « c'est de veiller aux bonnes pratiques de gestion de la forêt, veiller que l'on prélève durablement le bois afin que les emplois créés en forêt soient durable pour que nos petits enfants dans 50 ou 100 ans aient toujours des emplois dans le domaine de la forêt ».

Enfin le ministre a pu marquer le lancement officiel de l'entreprise Nature Wood Industrie qui est une société qui fait dans la première transformation du bois. Cette société a « investi au Gabon près de 1.3 milliards et qui a terme va créer entre 100 et 150 emplois fixés chez nous. » s'est réjoui Igor Simard, le nouvel administrateur de la ZERP.

Au terme de sa visite, Lee WHITE a affirmé que « Nkok me donne beaucoup d'espoir pour la forêt et pour le Gabon ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.