21 Juin 2019

Burkina Faso: BAC 2019 - 110 508 candidats à la conquête du premier diplôme universitaire

Le ministre en charge de l'Enseignement supérieur, M. Alkassoum Maïga a procédé ce vendredi 21 juin 2019 au lancement officiel du baccalauréat, au Lycée Professionnel Maurice Yaméogo de Koudougou (Région du Centre-Ouest).

Les candidats sont repartis en 412 jurys soit 47 jurys de plus qu'en 2018. Ces jurys sont logés dans 219 centres d'examen, répartis sur toute l'étendue du territoire national dans 65 villes, contre 179 centres en 2018.

L'innovation principale cette année se situe au niveau de l'inscription des candidats qui auront réussi les épreuves du baccalauréat, dans les différentes universités du Burkina. « L'innovation principale cette année, c'est qu'on avait un logiciel qui était donc en test, qui a été donc approuvé. Cette année, on a formé tous les acteurs à la manipulation de ce logiciel et ça nous permettra d'augmenter le niveau de transparence et de fiabilité de nos résultats et de gagner aussi en rapidité par rapport donc aux délibérations. C'est un logiciel donc qui a fait ses preuves », confie le ministre Alkassoum Maïga.

Le budget de l'organisation du BAC 2019 est fixé à plus de 4 milliards 633 millions FCFA. La session 2019 du BAC se tient du 21 juin au 9 juillet 2019.

Burkina Faso

Dialogue politique national - Un petit pas vers la réconciliation nationale

Ils ont tenu dans les délais. Et, fait rarissime, sans que grand-chose, ou rien filtre de cette rencontre. Sans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.