21 Juin 2019

Algérie: Musée des Beaux-ARTs - Le laboratoire de conservation et de restauration

Alger — Installé près de la galerie des bronzes, dans les coulisses du musée national des Beaux-arts, le laboratoire veille à la préservation d'une collection de 8000 œuvres, au contrôle de l'environnement des espaces d'expositions et apporte un appui certain aux travaux de recherche et d'authentification.

Avec quatre conservateurs, trois archéologues et un ingénieur de laboratoire, le musée assure sur place un travail allant de la préservation préventive, à la restauration des pièces muséale en passant par des programmes d'authentification, de recherche et de publication.

Des vases en céramique asiatique, des pièces de dinanderie de la période ottomane, des toiles et du mobilier italien du XVIIIe ont été ainsi restaurés dans ce laboratoire intégré au musée avant de rejoindre les salles d'exposition.

L'équipe a également restauré des œuvres comme "Le porteur d'eau" du peintre français orientaliste Hippolyte Lazreges ainsi que des peintures italiennes restées longtemps anonymes et authentifiées grâce au travail de cette même équipe.

La toile "chemin du Qaddous", de Sintes Joseph datée de 1911, est actuellement en restauration après l'apparition de craquelures dues au vieillissement.

Pour ce genre d'opération, l'équipe utilise des produits d'entretien préparés sur place. Les produits commerciaux étant bannis, ce sont les produits naturels comme la colle de poisson, la colle de nerf, la colle d'os, la cire d'abeille ou les résines naturelles qui sont favorisés.

Cet espace du musée, dont l'accès aux visiteurs est accordé sur demande, comporte également une chambre noire où l'équipe procède au diagnostic des pièces à l'aide de caméras infrarouges et des lampes à UV, avant d'établir le protocole de restauration.

Le travail de désinfection du bois représente également une grande partie de la restauration, en plus des contrôles périodiques.

En outre, le laboratoire dispose de deux tables de rentoilage. Le procédé permet de réparer, de renforcer les toiles endommagées ou fragilisées en ajoutant, par aspiration, de la toile d'origine, identique à celle utilisée par le peintre.

Malgré les différentes formations de mise à niveau au profit de son équipe, le laboratoire accuse un manque dans les équipements techniques: appareillages d'analyse et d'expertise "plus performants" et "équipements informatisés de contrôle d'humidité de température", notamment.

Algérie

Le rêve brisé de Mané

En haranguant le public sénégalais pendant l'échauffement, Sadio Mané avait clairement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.