Burkina Faso: Présumé détournement de bourses scolaires au post-primaire - Le Ren-Lac tire la sonnette d'alarme

Le REN-LAC a reçu des informations concordantes indiquant que plusieurs élèves du post-primaire et du secondaire admis à la bourse, sessions 2017-2018 et 2018-2019, n'ont jusque-là pas bénéficié de leurs allocations.

Pire, certains d'entre eux ne savent même pas qu'ils sont boursiers. En effet, leurs allocations seraient détournées par des esprits malins dans les administrations scolaires. Par ailleurs, il nous est revenu que des retenues non justifiées sont opérées par des agents publics sous prétexte de frais de carburant, alors que des frais leur sont servis dans le cadre de ces missions.

En rappel, le taux de la bourse est établi à 14 000 F CFA/mois pour le secondaire et 12000 FCFA/mois pour le post-primaire. Normalement, pour les trois premiers mois déjà payés, au titre de l'année académiques 2018-2019, les boursiers en classe de 6ème devraient avoir perçu la somme de 36 000 FCFA et ceux de la seconde 42 000 FCFA.

Le REN-LAC invite les parents d'élèves, les enseignants et les travailleurs de l'éducation qui ont connaissance de ces cas, à bien vouloir les dénoncer auprès de ses services compétents (Siège et Comités régionaux anti-corruption) afin que des actions soient engagées auprès des autorités du secteur éducatif pour non seulement, permettre aux enfants d'être rétablis dans leurs droits, mais aussi et surtout, obtenir la répression des fautifs.

En tout état de cause, Monsieur le ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales a déjà été saisi par le REN-LAC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.