Angola: Cunene - L'AGT clarifie les doutes sur les droits de douane

Ondjiva — L'Administration générale des impôts (AGT, sigle en portugais) de la province de Cunene a éclairci mercredi, les doutes des opérateurs économiques sur les taxes douanières en ce qui concerne le dédouanement des marchandises au poste frontalier de Santa Clara.

Pour éviter des conflits, l'AGT a promu dans l'auditorium de la Délégation de douane de Santa-Clara, municipalité de Namacunde, un forum sur les tarifs douaniers visant à informer les participants sur la législation des impôts.

Dans la rencontre, le technicien des services douaniers de l'AGT, Angelo Silva, a rapporté que les opérateurs économiques avaient besoin des informations sur les tarifs dans le processus d'importation et exportation des marchandises définies dans l'actuel tableau de tarifs.

Selon le technicien, l'événement a aidé les agents économiques à s'instruire sur comment identifier la classification des produits avant l'importation.

La rencontre a abordé les thèmes tels que les tarifs, les commerces, la méthodologie d'évaluation, méthodologie de classification tarifaire pour la taxation et les règles d'origine dans le cadre du protocole du commerce de la communauté de développement de l'Afrique australe (SADEC)

La délégation de la douane du poste frontalier de Santa-Clara a collectionné, au cours du premier trimestre de 2019, environs deux billions 502 milliards 853.223 kwanzas, contre trois billions 250 millions 903.073 kwanzas au cours de la même période en 2018.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.