Algérie: Alger - Un Conseil multisectoriel pour la mise en œuvre du Plan directeur de résilience urbaine

Alger — Les services de la wilaya d'Alger s'emploient à mettre sur pied un conseil multisectoriel qui supervisera la mise en œuvre du Plan directeur de résilience urbaine de la wilaya d'Alger (PDRU), a annoncé, jeudi à Alger, le Directeur du projet.

Supervisant une Journée de formation sur la mise en œuvre du PDRU à Alger, Mohamed Smaïl a fait savoir que les services de la wilaya s'emploient à mettre sur pied un conseil multisectoriel qui supervisera la mise en œuvre dudit plan, et ce par souci de "passer de l'étape théorique vers une étape pratique".

Cet organisme aura pour missions, poursuit M. Smail, "la coordination" entre des secteurs stratégiques à l'instar des Collectivités locales, les corps de sécurité, la Protection civile, des ministères et des grandes entreprises réalisatrices des différents projets (Seal, Sonelgaz...), le Croissant rouge algérien (CRA), l'Office national de Météorologie (ONM) et Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).

Selon la même source, la formule de financement de ce Conseil qui permettra aux membres "de prendre connaissance des détails et de déterminer le soutien financier requis pour chaque cas", n'a pas encore été déterminée.

Professeur Fouad Bendimerad, directeur du Centre EMI (Earthquakes and Megacities Initiative), également chargé de la Journée de formation au profit de représentants de Collectivités locales, d'organismes nationaux, de corps de sécurité et autres, a mis l'accent sur l'importance de collecter les données concernant les infrastructures stratégiques afin prévenir tout risque.

Le même responsable a indiqué que la mise en œuvre du PDRU se fait par étapes, la 1ère consistant en " la collecte, le recensement et le classement des informations aux fins de leur utilisation en temps adéquat".

L'expert a appelé les représentants des collectivités locales à "tracer un plan pour chaque commune et daïra, comportant des données démographiques, économiques et autres, pour aider à la reconnaissance de la situation dans en cas d'anomalies".

De son coté le directeur général du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), Abdelkrim Yelles a souligné l'importance du PDRU, affirmant que la capitale (comme wilaya pilote), a "besoin" de connaitre tous les risques pour pouvoir les gérer en temps voulu.

Par ailleurs, le chercheur en sociologie Salah Zitouni a évoqué la nécessité de "se concentrer sur les aspects sociaux dans la mise en place du PDRU", estimant qu'outre la vulnérabilité économique et la vulnérabilité des bâtisses, la vulnérabilité de la population nécessite elle aussi une prise en charge particulière.

Le PDRU de la wilaya d'Alger, lancé en 2018, avance à un rythme soutenu dans sa mise en œuvre, et ce afin de mettre en place une base de données "exhaustive" et une cartographie 3D pour définir la liste des régions exposées aux risques des catastrophes naturelles, et ce dans l'objectif de prendre les mesures préventives adéquates, a indiqué, mardi, Mohamed Smail.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.