Guinée: Délestage - Révoltes populaire dans plusieurs quartiers de Conakry

Impatients pour suivre la première sortie de l'équipe nationale guinéenne à la coupe d'Afrique des Nation qui a ouvert ses portes hier vendredi, des citoyens guinéens ont manifesté leur mécontentement ce samedi 22 juin 2019 à Conakry pour dénoncer le manque du courant électrique.

Plusieurs coins de la capitale guinéenne ont été touchés par la colère des jeunes qui réclament l'électricité. C'est le cas de Lambayi au niveau du centre commercial, non loin de la résidence privée du premier Ministre, Kipé, Taouyah et Sonfonia, tous dans la commune de Ratoma.

Même cas dans la commune de Matam, Dabondy, Avaria (Madina) entre autres. Des citoyens sont sortis interpeller les autorités face à cette situation en brûlant des pneus et barricader des routes. Cette situation a créé d'énorme embouteillage. Certains conducteurs étaient obligés de reboucher chemin pour attendre jusqu'à ce que la situation se calme.

Des forces de défense et de sécurité déployés pour maitriser la situation se sont affrontées à un long moment avec des jeunes en colère. Finalement dans certaines parties, les forces de l'ordre ont réussi à calmer la situation par contre la tension continue dans certains lieux.

Pour ce premier match du Syli National de Guinée contre le Madagascar au compte de la coupe d'Afrique des nations en Egypte, l'équipe nationale guinéenne est massivement supportée par son public. Le match est prévu à partir de 22 heures.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.