21 Juin 2019

Cote d'Ivoire: Dakar et Abidjan signent un accord d'échanges cinématographiques

Dakar — Les ministres sénégalais et ivoirien en charge de la Culture ont signé un accord de coopération et d'échanges cinématographiques en marge d'une visite du président Macky Sall entamée jeudi à Abidjan, a appris l'APS.

Le document a notamment été signé par le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, et son homologue ivoirien en charge de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman en présence des deux chefs d'Etat.

Les deux parties s'accordent à établir des "coproductions audiovisuelles" y compris des œuvres d'animation et des documentaires produits sur film, bande vidéo ou vidéodisque ou sur tout autre support encore inconnu à des fins d'exploitation dans les salles de cinéma, à la télévision, sur vidéocassette, sur vidéodisque ou selon tout autre mode de diffusion", rapporte un document résumant ledit accord.

D'après le document parvenu vendredi à l'APS, "toutes les œuvres réalisées en coproduction sont considérées à toutes fins utiles comme des productions nationales par et dans chacun des deux pays".

"Par conséquent, elles jouissent de plein droit de tous les avantages qui résultent des dispositions relatives aux industries cinématographiques, télévisuelles et multimédia qui sont en vigueur ou qui pourraient être édictées dans chaque pays", stipule le document signé au Palais de la République de Côte d'Ivoire.

Les deux Etats ont convenu sur le papier que la proportion des apports respectifs des coproductions des parties peut varier de 25% à 75% du budget de chaque coproduction.

"Chaque coproduction doit apporter une contribution technique et artistique effective. En principe, la contribution de chacun doit être proportionnelle à son investissement", lit-on.

Outre la coproduction cinématographique et audiovisuelle, l'accord prévoit l'importation, la distribution et l'exploitation des productions cinématographiques, télévisuelles et multimédia ivoiriennes au Sénégal et vice-versa. Et "ces œuvres ne sont soumises à aucune restriction, sous réserve des lois et règlements en vigueur dans les deux pays".

Les autorités compétentes des deux pays favoriseront les relations de partenariat et d'échanges entre les distributeurs, importateurs de films sénégalais et ivoiriens.

Elles accorderont une attention particulière à la formation aux métiers du cinéma et de l'audiovisuel et se concerteront afin d'étudier ensemble les mesures à prendre pour faciliter la formation initiale des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel ainsi que le renforcement de leurs capacités techniques et artistiques, souligne-t-on.

Le Sénégal et la Côte d'Ivoire ont mis en place une commission mixte pour superviser la mise en œuvre de l'accord et elle doit se réunir en principe tous les deux ans et alternativement dans chacun des pays.

Cet accord de coproduction et d'échanges cinématographiques contenant 19 articles est conclu pour une période de cinq ans qui peut être tacitement renouveler pour des périodes identiques en accord avec les parties.

Les deux pays sont conscients de la contribution que des coproductions de qualité peuvent apporter à l'expansion de leurs industries de la production et de la distribution cinématographiques, télévisuelles et multimédia, ainsi qu'à l'accroissement de leurs échanges culturels et économiques.

Le Sénégal et la Côte d'Ivoire font partie des coproducteurs du film "Atlantique" de la réalisatrice Mati Diop qui a remporté le 25 mai dernier le "Grand prix" du festival de Cannes en France qui a célébré sa 72ème édition.

Les discussions préalables à cet accord avaient été entamées en marge de ce festival international, de cinéma.

Cote d'Ivoire

21e Sommet de l'Uemoa/Alassane Ouattara - "Ce que sera l'Eco, la monnaie unique"

Au terme du 21ème Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Uemoa, le Président Alassane Ouattara… Plus »

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.