21 Juin 2019

Cote d'Ivoire: Couverture des activités parlementaires - L'Assemblée nationale dans les locaux de Fraternité matin

Amadou Soumahoro et ses collaborateurs ont choisi de renforcer leur collaboration avec les médias.

Conduite par son secrétaire général, Alain Addra, une équipe de l'Assemblée nationale a échangé, hier, avec la rédaction du journal Fraternité Matin.

En l'absence du directeur général et du rédacteur en chef, c'est la secrétaire générale du quotidien pro-gouvernemental, Germaine Boni, qui a accueilli la délégation de la Chambre des représentants.

Initiées par le nouveau président de l'Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, ces visites aux rédactions visent à renforcer la collaboration entre l'institution parlementaire et les médias.

La démarche se justifie par la proximité que le député doit entretenir avec la presse, afin de donner un large écho aux activités parlementaires.

L'initiative s'imposait au vu des nombreuses rumeurs sur l'hémicycle, depuis la démission de son ancien président, Guillaume Soro, en février dernier.

De l'épisode de la constitution du bureau de l'Assemblée nationale à celui de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (Apf), l'hémicycle a été, en quelques mois, l'épicentre de fakes news à foison.

Et pourtant, il y a le quotidien de l'Assemblée nationale qui a besoin d'être relayé. Notamment, le contrôle de l'action gouvernementale.

« Le président de l'Assemblée nationale entend restituer à la presse son rôle auprès de l'institution. Les députés sont les représentants de la population dont ils portent la parole. Cela suppose qu'il puisse y avoir un relais entre les populations et eux.

Ce relais, c'est la presse. C'est en cela que les organes de presse, et tout particulièrement Fraternité Matin, s'imposent comme un chaînon indispensable », a expliqué Alain Addra qui avait à ses côtés la directrice de la communication et porte-parole de l'Assemblée nationale, Merheb Carmen et son collaborateur, Georges Aboya.

« L'actualité à l'Assemblée nationale évolue très vite par ces temps. Cela va demander des efforts supplémentaires, en plus de ceux que vous faites déjà », a requis Alain Addra, assurant de la « disponibilité » des dirigeants de l'institution à jouer leur partition dans ce partenariat.

Car, au-delà des querelles byzantines, ce qui importe pour la population, c'est ce que le législateur fait et qui va impacter sa vie.

En ce moment, les Ivoiriens attendent de voir ce qui va sortir des débats parlementaires sur la carte nationale d'identité qui expire, sur l'habitat, la famille ou le code forestier.

Autant de sujets d'intérêt national qui sont traités au niveau de l'Assemblée nationale et qui, faute d'être relayés convenablement, « risquent d'être occultés par des débats circonstanciels », comme le craint Alain Addra.

La dernière actualité en date qui a battu le record des infox, fut la tenue, les 14 et 15 juin, à Rabat, au Maroc, de la 27e assemblée régionale de l'Apf. Une affaire qui n'avait pas lieu d'être puisque Guillaume Soro « n'avait pas à être à Rabat », selon Alain Addra.

Ce rendez-vous ne concernait que les sections africaines locales. Or, depuis sa démission à la tête de l'hémicycle, il y quatre mois, le député de Ferkessédougou a, par la même occasion, perdu sa qualité de membre de la section ivoirienne de l'Apf.

Merheb Carmen espère, elle, voir les médias participer massivement à la réussite de la 45e session de l'Apf prévue à Abidjan, début juillet.

La secrétaire générale de Fraternité Matin a assuré que la ligne éditoriale du journal le dispose, « de fait », à une collaboration permanente avec le Parlement. « A Fraternité matin, notre rôle est de soutenir tout ce qui est institutionnel », a-t-elle affirmé.

Cote d'Ivoire

Cacao - La Côte d'Ivoire et le Ghana lèvent la suspension des ventes de la campagne 2020-2021

Le Ghana et la Côte d'Ivoire, les plus gros producteurs de cacao au monde, lèvent la suspension des ventes… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.