Togo: Dr Charles Birrégah lance un appel à l'élargissement de l'assurance maladie aux veuves

Chaque 23 Juin à travers le monde est célébrée la Journée internationale de la Veuve. Comme inscrit dans son agenda annuel, le FONDAVO (Fonds d'Aide à la Veuve et à l'Orphelin) a encore marqué l'évènement ce Dimanche 23 Juin 2019, et ceci pour la 9ème fois, par un culte d'action de grâce à l'éternel et un remise de kits aux veuves et aux orphelins.

Ces veuves au nombre d'environ 300, ont reçu ainsi des vivres et non vivres pour cette célébration que le FONDAVO a placé cette année sous le thème, "La veuve face aux enjeux du développement durable".

Pour cette année, il est à noter qu'en prélude à la Journée proprement dite, ces veuves ont eu droit à un bilan de santé complet suivant les recommandations de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui demande qu'on fasse un bilan de santé chaque année, et aussi aux activités sportives.

Selon le Président fondateur du FONDAVO, Dr Charles Birrégah, par cette célébration, ils entendent "donner de la joie au membre". "Nous avons essayé de faire mieux que l'année passée. Vendredi, bilan de santé complet, on a découvert des pathologies qu'on va essayer de soigner, avec l'aide de notre docteur et nos trois infirmiers. Je profite pour lancer un appel à toutes les bonnes volontés de s'occuper des veuves car elles souffrent des pathologies des fois lourdes. Et si on n'aide pas la veuve à vivre, à survivre, nous aurons des orphelins sur les bras et ce sont ces orphelins qui vont devenir des enfants de la rue, vont devenir des problèmes de société. Dr Birrégah a un souhait. "Je souhaite même que le gouvernement prenne une assurance maladie spécifique aux veuves, ce faisant, on va rendre d'abord une grande mission à la nation parce que si ces veuves restent en bonne santé et arrivent à prendre en charge leurs enfants, la délinquance juvénile va diminuer. nous allons gagner beaucoup en prenant en charge médicalement les veuves. je sais bien que l'INAM fait pour les veuves des fonctionnaires. Mais, et celles dont les maris n'étaient pas des fonctionnaires ? Nous aurons tout à gagner à prendre en charge les veuves sur le plan médical à 100%", a-t-il indiqué.

Présidente des femmes du FONDAVO, Clarisse Sonhaye s'est réjouie de l'écoute et l'attention dont les veuves sont l'objet au sein de cette ONG. Elle a rendu grâce à Dieu pour le sourire et la joie retrouvée par toutes ces femmes et imploré la bénédiction divine sur la vie du président fondateur. Aussi, a-t-elle lancé un appel aux bonnes volontés pour "mettre la main à la pâte pour toucher les veuves qui sur toute l'étendue du territoire".

Outre les activités déjà réalisées, une excursion est prévue sur Kpalimé pour leur permettre changer d'air et aussi signer un partenariat avec une microfinance pour des micro-crédits aux veuves du FONDAVO. Il est à rappeler que cette année, les activités ont été sponsorisées par ESA (Ecole Supérieure des Affaires) et le cabinet AEC (Audit Expertise Comptable).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.