Burkina Faso: Eddie Komboïgo - «Rien n'arrêtera le CDP dans sa marche pour la conquête du pouvoir»

Une journée très mouvementée pour l'ancien parti au pouvoir de Blaise Compaoré ce dimanche matin.

En effet, suite au verdict du Tribunal de grande instance de Ouagadougou qui a intimé l'ordre à la direction du parti de se conformer à ses textes, notamment celui de limiter les membres de son Bureau politique national à 600, les secrétaires généraux ont été convoqués ce dimanche matin dans la salle Mathias Sanou du stade du 4 août de Ouagadougou pour une réunion de concertation. Mais à la surprise générale, des militants du parti ont pris d'assaut les lieux, demandant la démission de Eddie Komboïgo.

Des heures après, Eddie Komboïgo est venu lui-même présider ladite rencontre. Face à la presse, l'actuel président du CDP a laissé entendre que ce sont des jeunes qui sont venus troubler la réunion par manipulations. «Nous ne pouvons pas faire une commission où enlever qui que ce soit pour rester dans la fourchette des 600 noms. Mais je demande à l'ensemble des militants de rester sereins et unis derrière le parti. Parce que rien n'arrêtera la marche du parti dans la conquête du pouvoir», a-t-il indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.