Afrique: CAN 2019 - Le sélectionneur Belmadi refuse l'étiquette de favori pour l'Algérie

L'entraîneur des Fennecs d'Algérie, qui font leur entrée dans la compétition dimanche 23 juin face au Kenya (20 TU), ne veut pas associer le terme « favori » avec son équipe. Il estime que c'est plutôt au Sénégal, logé dans le même groupe C, d'assumer ce rôle.

Il y a une sorte de cache-cache dans ce groupe C entre les deux gros Algérie et Sénégal. Au jeu de qui est le plus favori à une victoire finale dans cette CAN 2019, chacun des sélectionneurs a essayé de refiler la « patate chaude à l'autre ». Une certitude: Djamel Belmadi, entraîneur d'une équipe algérienne qui court derrière son deuxième titre continental depuis 1990, ne veut absolument pas qu'on lui colle l'étiquette.

« Pour être de favori, il faudrait avoir gagné la Coupe en dehors de nos terres. Nous avons été sortis au premier tour en 2017 et nous n'avons pas participé à la dernière Coupe du monde, donc il n'y a pas les éléments qui permettent de dire que nous sommes des favoris », a martelé le sélectionneur des Fennecs lors de la conférence de presse à la veille de la rencontre face au Kenya.

Ce n'est pas l'avis d'Aliou Cissé, le sélectionneur des Lions du Sénégal. « L'Algérie fait partie des favoris, croyez-moi ! estime celui qui voit sa propre équipe comme un "sérieux challenger". Quand vous avez des garçons Ballon d'or africain, comme Mahrez, ou Brahimi qui joue dans un club (Porto) qui est fréquemment en Ligue des champions, dire que l'Algérie ne fait pas partie des favoris, c'est avancer caché pour mettre un peu plus la pression sur le Sénégal. »

« Aliou Cissé doit assumer ce rôle de favori »

Belmadi avoue que lui et son groupe ont « à cœur d'aller le plus loin possible et pourquoi pas gagner » la Coupe sous l'impulsion des joueurs comme Riyad Mahrez, champion d'Angleterre avec Manchester City ou Ramy Bensebaini, vainqueur de la Coupe de France avec Rennes. Pour autant, il soutient que l'étiquette de favori sied mieux à son homologue sénégalais. « Je ne fais qu'évoquer les faits et l'Algérie a été sortie au premier tour de la dernière Coupe d'Afrique. Après si vous parlez de notre passé glorieux, c'est vrai que nous avons fait une belle Coupe du monde en 2014 avec une huitième de finale. Mais de 2014 à 2019, de l'eau a coulé sous les ponts. Aliou Cissé doit assumer ce rôle de favori. Il a fait la Coupe du monde, il a des joueurs et des doublures de qualité ».

Le ping-pong entre les deux sélectionneurs devrait se régler jeudi 27 juin lors de leur confrontation pour leur seconde rencontre dans le groupe C. Cette fois, le vainqueur ne pourra plus se cacher et sera déclaré : favori.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.