Nigeria: Mondial féminin 2019 - Les Nigérianes stoppées par l'Allemagne

Les Super Falcons du Nigeria ont été battues en huitièmes de finale de la Coupe du monde à Grenoble par les Allemandes (3-0). Les double championnes du monde, qui ont dominé les débats, verront les quarts. Pas les Nigérianes, pour lesquelles la marche était trop haute.

Le miracle n'a pas eu lieu à nouveau. Le Nigeria, qui a montré un beau visage durant la phase de poules, avait arraché son ticket pour les huitièmes de finale de ce Mondial 2019 pour un petit but (quatrième meilleur 3e) au détriment du Chili, qui a raté un penalty crucial dans cette course à distance. Ce samedi 22 juin, le ciel n'a pas été à nouveau avec les Nigérianes. La logique a été respectée et l'Allemagne l'a emporté (3-0) dans cette première rencontre des huitièmes de finale.

L'Allemagne a fait la différence en moins de 30 minutes

L'absence de Dzsenifer Marozsan, pas encore tout à fait remise de sa fracture à un orteil du pied gauche, n'a pas troublé outre mesure la Mannschaft féminine, sûre de sa force après ses trois premiers matches impeccables (trois victoires, six buts marqués et aucun encaissé).

Les suspensions de Ngozi Ebere et de Rita Chikwelu, par contre, ont été plus problématiques dans le camp nigérian, où la fatigue était un peu plus palpable. Plus difficile encore fut à gérer l'absence d'Asisat Oshoala, blessée et laissée sur le banc.

L'Allemagne a trouvé l'ouverture grâce à Alexandra Popp (20e). L'attaquante a catapulté de la tête le ballon au fond des filets de Chiamaka Nnadozie à la suite d'un corner (but confirmé par la VAR).

Dans la foulée, les Super Falcons se sont mises à la faute avec ce tacle illicite d'Evelyn Nwabuoku sur Lina Magull dans la surface de réparation. Après un nouvel appel à la VAR, un penalty a été accordé et Sara Dabritz a breaké (27e).

Les Nigérianes impuissantes

Dominatrices dans tous les secteurs du jeu, les Allemandes se sont contentées de garder la maîtrise du cuir en seconde période contre des Nigérianes inoffensives. Ces dernières n'ont cadré qu'un seul tir, sans grand danger, en 90 minutes.

Les championnes d'Afrique en titre n'ont pas vraiment pu répondre au défi qui leur était opposé. Pire, l'Allemagne a puni une dernière fois le Nigeria avec un troisième but signé Lea Schüller (82e) consécutif à une passe en retrait ratée d'Halimatu Ayinde.

Il y a 20 ans, les Super Falcons survivaient pour la première fois au premier tour d'une Coupe du monde et s'étaient inclinées en quarts de finale (il n'y avait pas de huitièmes de finale à l'époque, ndlr) contre le Brésil (4-3 après prolongation).

Cette année, le score est plus sévère, mais l'adversaire de ce samedi est un véritable cador, candidat au titre. En quarts de finale, les championnes olympiques se mesureront à la Suède et au Canada.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.