Congo-Brazzaville: Le Conseil congolais des chargeurs redresse ses équilibres financiers

Le conseil d'administration de l'entreprise publique a tenu une session, le 21 juin, au cours de laquelle il a salué le redressement de la situation financière de cet établissement à caractère industriel et commercial, en dépit de la crise économique qui touche le pays depuis près de cinq ans.

Observée en 2017, la tendance à l'amélioration de la situation financière du Conseil congolais des chargeurs (CCC) s'est poursuivie jusqu'en 2018.

« Nous nous réjouissons qu'à l'issue de la revue des états financiers par les commissaires aux comptes, aucune réserve n'a été notifiée », a déclaré le directeur général du CCC, Séraphin Mouendzi.

Selon lui, l'analyse des états financiers au titre de l'année 2018 montre que le CCC est désormais arrimé à la modernité, en mettant en œuvre les dispositions du plan comptable Syscohada révisé.

Les résultats financiers de l'année écoulée ont permis au CCC de faire face à ses engagements auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale, grâce à la constitution d'une provision de 361 178 494 F CFA.

Son directeur général a émis le vœu que les administrateurs autorisent l'affectation du résultat net, arrêté à la somme de 338 018 342 F CFA à la construction du siège de la société.

Les administrateurs du CCC ont approuvé les états financiers annuels reflétant les résultats des opérations de l'exercice passé.

Ils ont reconnu que ces résultats financiers étaient conformes aux règles et méthodes comptables édictées par l'acte uniforme de l'Organisation pour l'harmonisation du droit des affaires en Afrique.

Le conseil d'administration a, par ailleurs, demandé à la direction générale du CCC de procéder, en collaboration avec les commissaires aux comptes, à une réflexion sur l'augmentation du capital social de l'entreprise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.