Congo-Kinshasa: Maï-Ndombe - Une délégation de la présidence de la République satisfaite des réalisations du WWF

La visite dans la province née du démembrement de l'ex-Bandundu a permis à l'équipe de découvrir les résultats patents de l'ONG internationale alliant conservation de la nature et développement communautaire, dans le cadre du Projet intégré Redd, supervisé par le Programme d'investissement forestier du ministère de l'Environnement et développent durable, et du Projet Picbou à Malabo.

la visite a permis des échanges jugés très fructueux entre les membres de la délégation et l'équipe de gestion du projet, la population bénéficiaire et les autorités locales. La société civile environnementale de Mushie a également pris part à ces échanges.

La mission de la présidence de la République, conduite par le Pr Minengu, a écouté les préoccupations de la population locale en rapport avec la suite du projet, en vue de les transmettre au chef de l'Etat.

Les réalisations de ce projet, selon le Pr Minengu, constituent des exemples à partager pour illustrer comment la conservation de la nature et le développement communautaire peuvent se réaliser concomitamment et contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté de la population.

La descente a été également l'occasion pour cette délégation de transmettre le message du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à tous les acteurs et surtout à la jeunesse venue pour l'écouter.

Le chef de l'Etat, selon la délégation, voudrait faire comprendre à tous que « le potentiel environnemental impressionnant dont dispose la RDC doit contribuer au développement socioéconomique du pays et les projets mis en œuvres doivent améliorer les conditions de vie des communautés locales ».

Plusieurs résultats sont à mettre à l'actif des projets exécutés par le WWF-RDC dans la province du Mai-Ndombe. Il s'agit, entre autres, des plantations agro-forestières, les routes réhabilitées, les ponts en construction, les vergers mis en place, les palmeraies installées, les associations structurées.

Le plus important à faire, dans les jours à venir, est la consolidation de ces résultats atteints, a estimé la mission, qui a appelé les autorités à mettre en œuvre des stratégies capables de pérenniser ces acquis.

La réhabilitation des routes de la région (Maï-Ndombe Sud et autres), note-t-on, est l'une des conditions essentielles pour que les effets du projet puissent s'inscrire dans la vision du chef de l'Etat, à savoir faire de l'environnement un outil de lutte contre la pauvreté et du développement durable du pays.

Le chargé des questions énergétiques auprès du conseiller spécial du chef de l'Etat, chargé d'études au collège urbanisme et environnement, Thierry Nsasi, a également fait partie de cette délégation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.