22 Juin 2019

Congo-Brazzaville: Entrepreneuriat - Une mission à Paris du club Congo-France-numérique

Pour sa première mission économique conduite par Luc Missidimbazi, président de Pratic, le club Congo-France-numérique, avec une délégation d'une dizaine d'entreprises, a effectué, du 18 au 21 juin, des rencontres à caractère économique dans la capitale française.

En guise de démarrage des actions à mener dans le cadre de la mise en œuvre effective du groupement d'acteurs exerçant directement ou indirectement dans le domaine du numérique au Congo et en France, les Congolais sont venus prospecter auprès de leurs homologues français les affaires et les opportunités à saisir. Parmi les entreprises de la délégation, Infracom, représentée par Omer Crépin Nguimbi, un des signataires du mémorandum d'entente du 15 avril à Brazzaville.

Lors de ce déplacement, la délégation congolaise de chefs d'entreprises et d'incubateurs a multiplié les séances de travail avec les acteurs français des secteurs privé, public, institutionnel ou financier.

L'objectif était de faire connaître les différentes opportunités dans l'écosystème digital, de mettre en lumière les atouts des entreprises congolaises et favoriser les échanges entre les professionnels du numérique par la création de clusters d'entreprises, a explique Luc Missidimbazi, conseiller aux postes, télécommunications et numérique du Premier ministre.

Parmi les rendez-vous rendus publics, ceux de Bercy, au ministère de l'Economie, et du lab innovation, de la banque de France à Paris.

Dans la salle de conférence de Bercy, en présence de Jean Bernard Gramunt, expert en matière de numérique au sein de la direction générale des entreprises, du ministère de l'Économie, de l'industrie et du numérique, les entretiens ont permis de déterminer des axes d'actions et de partenariats pour 2020, a-t-on appris.

Une priorité s'est dégagée pour l'innovation, la formation et les services. InfraNum, l'organisation des sociétés numériques de France, et le département des Yvelines (78) viendront en soutien pour un renfort de capacités.

A la Banque de France, pour poursuivre les échanges, suite à la septième édition HubAfrica sur l'Open innovation et l'accompagnement des entreprises, la délégation s'est entretenue avec les acteurs de l'innovation en appui des exposés d'Alexandre Le Douaron, responsable du Lab d'Open innovation, et de Sylvie Bonneau, chargée de mission TPE.

Le premier a présenté le Lab Banque de France qui a pour mission de rapprocher les métiers de la Banque centrale des nouvelles pratiques et technologies, d'identifier les zones de rencontre au sein des différents métiers, ainsi que d'expérimenter, le cas échéant, dans un cycle court et agile.

Les Congolais ont également suivi avec intérêt Sylvie Jacolin en découvrant les outils d'accompagnement des petites et moyennes entreprises et très petites entreprises mis en place par la Banque de France. Cette séance de travail s'est terminée par une visite de l'espace futuriste dévoilant un environnement très inspirant.

Au terme de la mission, « nous avons facilité les projets d'investissements des entreprises et acteurs congolais en France, ainsi que des entreprises françaises », a indiqué Luc Missimbazi, estimant avoir rempli le premier acte par le biais du club Congo-France numérique à la quête de la promotion et la création d'un écosystème dynamique et structuré.

Congo-Brazzaville

Lékoumou - Les producteurs de manioc dotés du matériel agricole

Après la formation en techniques culturales, le ministre de la Recherche scientifique et de l'innovation… Plus »

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.