Congo-Brazzaville: Administration du territoire - Le syndicat dénonce des nominations arbitraires

Lors d'une assemblée générale élective, convoquée le 21 juin à Brazzaville pour restructurer le bureau exécutif, le Syndicat des travailleurs de l'administration du territoire (Sytrat) est monté au créneau pour fustiger quelques maux qui font grincer les dents des agents du ministère de l'Intérieur, au nombre desquels, les nominations sans critères aux postes de responsabilité.

Dans le communiqué final des travaux, le Sytrat a appelé simplement la tutelle à l'utilisation rationnelle des cadres de l'Administration du territoire, sans être précis et clair sur le sujet.

Mais dans le fond, les cadres et agents de ce ministère sont lésés, au regard de la manière dont la tutelle est en train de les gérer, en ce qui concerne notamment les nominations aux postes de commandement.

Le Sytrat estime que la tutelle nomme plus de personnes issues d'autres ministères au détriment des ayants droit, en violation de la règlementation en vigueur.

« Nous parlons de l'utilisation rationnelle des cadres, parce qu'il faut nommer les cadres et agents à la place qu'il faut.

Nous constatons malheureusement que lorsqu'il s'agit des nominations aux postes de commandement, on préfère importer les fonctionnaires relevant d'autres secteurs au détriment de nous-mêmes.

Ce qui fait qu'aujourd'hui, l'administration du territoire est devenu comme un dépotoir de retraités importés d'autres ministères. Cette injustice frustre les agents et cadres du ministère », a indiqué Emmanuel Onkouo, élu à la tête de ce syndicat.

« Selon notre règlementation, les nominations obéissent à un certain nombre de critères administratifs et professionnels.

Cette règlementation ne nous demande pas de nommer sur la base des affinités ou des appartenances politiques car il s'agit de l'administration publique. Nous ne sommes plus au temps où le parti dirigeait l'Etat », a lâché un autre syndicaliste qui a requis l'anonymat.

Le Sytrat revendique en même temps le statut particulier des agents de l'Administration du territoire, la tenue de la commission paritaire d'avancement, la mise en place effective de la fonction publique territoriale ainsi que la formation des agents.

Un nouveau bureau exécutif élu

Au cours de cette assemblée générale extraordinaire, un nouveau bureau exécutif national a été mis en place. Emmanuel Onkouo a été élu président du syndicat, suivi de Victor Ntsoumou Moukouri comme premier vice-président.

Nel Mwanza Ntamba a été élu, quant à lui, secrétaire général du Sytrat, tout comme Paul Mongo à la tête de la Commission de contrôle et d'évaluation. Par contre, Servais Kiba a été élu secrétaire à la communication.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.