Madagascar/Guinée: CAN 2019 - Madagascar a tenu tête à la Guinée

Madagascar, qui jouait son premier match d'une phase finale de la CAN, a obtenu le nul face la Guinée dans le groupe B à Alexandrie ce samedi 22 juin (2-2). Les hommes de Nicolas Dupuis ont même mené au score avant de concéder le nul après un penalty.

Un rendez-vous avec l'histoire. C'est ce qu'ont vécu les joueurs malgaches ce samedi à Alexandrie, ville chargée de symboles. Les protégés de Nicolas Dupuis ont certainement savouré leur baptême du feu. Ils ont tout d'abord chanté leur hymne national, la main sur le cœur, presque en s'époumonant. Ensuite, ils se sont lancés dans la bataille.

Un groupe soudé qui a tenu

Voilà des semaines que chacun attendait ce moment si magique. Sur la même pelouse, juste avant, les Burundais avaient vécu le même instant inoubliable malgré la défaite face au Nigeria. Mais contrairement aux Hirondelles, les Barea sont rentrés à l'hôtel avec un nul.

Considérés comme les outsiders, les Barea ont mouillé le maillot face à la Guinée, nation souvent présente en phase finale de la CAN, dont la dernière sortie reste un quart de finale en Guinée équatoriale (2015).

Avec un savant mélange de nationaux et de binationaux, un groupe soudé, Nicolas Dupuis avait l'intention de continuer à marquer l'histoire face aux hommes de Paul Put. Même si le coach des Barea avait décidé de laisser sur le banc des remplaçants le Lyonnais Jérémy Morel, international depuis novembre 2018.

Charles Carolus Andriamatsinoro dans l'histoire

Alors que le Syli national, plus réaliste, avait ouvert le score grâce à Sory Kaba qui lobait le gardien malgache et poussait le ballon dans la cage déserte (34e), Abel Anicet trouvait la faille en seconde période avec une tête égalisatrice (49e). Le milieu de terrain s'élevait plus haut que tout le monde sur le premier corner de la seconde période. Et six minutes plus tard, Charles Carolus Andriamatsinoro inscrivait le deuxième but malgache. Sur penalty, Français Kamano égalisait après une faute de Romain Metanire qui avait fauché Ibrahima Traoré dans la surface (66e).

Si les Barea ont eu peu d'occasions en première période, sinon cette frappe de Lailana Nomenjanahary à plus de 20 mètres au bout de vingt minutes, ils sont revenus gonflés à bloc après la pause et ils ont finalement tout fait pour obtenir le premier point dans la compétition. La soirée des Barea restera inoubliable, même avec un nul.

Naby Keita, entré en seconde période, n'a pas trouvé la solution pour donner une première victoire à la Guinée pour cette édition 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.