22 Juin 2019

Maroc Telecom se veut rassurant - La stratégie mise en place n'impactera pas la gouvernance du premier opérateur marocain

L'offre publique de vente de Maroc Telecom était au centre de la rencontre organisée conjointement par l'opérateur de télécommunications, Attijari Finances Corp et Upline Corporate Finance, le mercredi 19 juin, à la Bourse de Casablanca.

L'occasion pour les médias nationaux d'en savoir encore un peu plus sur cette opération qui ne les aura pas laissés indifférents depuis son annonce, il y a deux semaines.

Pour rappel, dans un communiqué rendu public, à cette date, le ministère de l'Economie et des Finances avait annoncé la cession de 8% de la participation du Royaume détenue dans le capital de Maroc Telecom.

Le département des Finances avait alors expliqué que cette cession, inscrite dans le cadre de la mise en œuvre de la loi de Finances 2019, se fera à travers « des cessions de blocs d'actions, avant fin juin 2019, auprès d'investisseurs institutionnels de droit marocain (caisses de retraite, compagnies d'assurances et banques) de 52.745.700 actions représentant 6% du capital de la société Itissalat Al-Maghrib au prix de 127 DH par action». Opération déjà bouclée.

La même source avait ajouté qu'elle se fera également à travers «une offre de vente au public sur le marché boursier marocain de 17.581.900 actions représentant 2% du capital de la société Itissalat Al-Maghrib».

Autant dire que ce mercredi-là, de nouveaux éclaircissements sur ce dossier s'imposaient, plus précisément sur la seconde offre de vente de la société, ne fut-ce que pour comprendre les objectifs et l'intérêt de cette cession pour l'opérateur historique de télécommunications.

Lourde mission qui incombait à Abderrahmane Semmar (directeur des entreprises publiques et de la privatisation, au ministère de l'Economie et des Finances), Nabil Ahabchane (DG délégué d'Upline Corporate Finance), Idriss Berrada (directeur général chez Attijari Finances Corp) et Karim Hajji (DG de la Bourse de Casablanca), entre autres.

Sur les objectifs de l'opération, il sied de noter que le Royaume du Maroc détenait au 31 mai 2019, 263.728.575 actions, équivalant à 30% du capital et des droits de vote de Maroc Telecom.

Ce qui veut dire, qu'après la réalisation de la cession envisagée (opération de bloc et offre de vente au public), il ne détiendra que 193.400.975 actions, correspondant à 22% du capital et des droits de vote de Maroc Telecom.

Pour en venir au fait, l'opérateur a indiqué que la présente opération, ainsi que la cession de bloc envisagée, visent notamment à mettre en œuvre les dispositions de la loi de Finances au titre de l'exercice 2019 en matière de recettes de privatisations; développer l'actionnariat populaire et renforcer la participation du personnel à son capital; ainsi qu'optimiser au mieux la participation restante de l'Etat (22%) dans le cadre d'une stratégie n'impactant pas la gouvernance de la société.

Sur la répartition de l'offre, notons que celle-ci a été structurée en quatre types d'ordre.

Le premier, dont le prix de souscription est fixé à 117,7 MAD par action pour un montant total de 344.849.230 MAD, est réservé aux salariés permanents titulaires de Maroc Telecom, disposant d'une ancienneté d'au moins un an à la date de clôture normale de la période de souscription.

Le deuxième (125,3 MAD pour 734.258.000 MAD) est réservé aux personnes physiques résidentes ou non résidentes, de nationalité marocaine ou étrangère ainsi qu'aux personnes morales, de droit marocain ou étranger n'appartenant pas aux catégories d'investisseurs habilités à souscrire aux troisième et quatrième types d'ordre, justifiant de plus d'une année d'existence au 31 mai 2019.

Le troisième type d'ordre (125,3 MAD pour 514.105.900 MAD) est réservé aux OPCVM actions et diversifiés de droit marocain hors OPCVM monétaires, obligataires et contractuels.

Quant au quatrième type d'ordre (125,3 MAD pour 587.531.700 MAD), il est réservé aux investisseurs qualifiés, tels que définis par l'article 1.30 de la Circulaire de l'AMMC n°03/19, hors OPCVM.

A noter que les souscriptions pour cette opération seront ouvertes du 26 juin courant au 5 juillet 2019, à 14h30. Maroc Telecom note toutefois que la clôture pourrait être anticipée au 2 juillet 2019 inclus à la même heure.

Maroc

L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne

La Caravana Abriendo Fronteras met en lumière des pratiques d'un autre âge Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.