Sénégal: Pour l'intégration du droit à l'eau et à l'assainissement dans les législations africaines

Mbour — Des organisations de la société civile africaine ont invité les Etats africains à intégrer dans leurs législations la notion des droits d'accès à l'eau et à l'assainissement en y incluant la participation citoyenne et la redevabilité, a appris l'APS.

"Les droits humains à l'eau et à l'assainissement (DHEA) doivent être inscrits dans les constitutions et législations des Etats, et être rendus effectifs à travers des textes d'application", a ainsi déclaré Sandra Métayer, coordonnatrice de la coalition Eau du collectif des ONG françaises intervenant dans le secteur.

Réunis à Saly-Portudal (Mbour, ouest) dans le cadre d'un atelier sous régional des collectifs de la société civile du secteur eau et assainissement, ces acteurs ont notamment émis des recommandations allant dans le sens de renforcer la mobilisation afin d'atteindre les objectifs internationaux en matière d'accès universel à l'eau et à l'assainissement et à une bonne gestion des ressources hydriques.

"Les stratégies politiques et programmes liés à l'eau et à l'assainissement doivent intégrer des indicateurs de transparence, d'intégrité, de redevabilité, de participation, de planification, de suivi budgétaire, avec une implication des collectivités territoriales", a ajouté Sandra Métayer.

Dans leurs recommandations, ces OSC africaines ont demandé aux Etats "d'allouer et de décaisser, de manière transparente, des financements suffisants et répondant aux besoins réels du secteur de l'eau et de l'assainissement et, plus généralement, des services sociaux de base".

Pour y parvenir, il est opportun que les Etats développent des financements innovants tout en ayant l'obligation de rendre compte de leurs engagements, a souligné Métayer.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.