Algérie: Clôture de la 52ème FIA - L'intérêt porté au marché algérien de nouveau confirmé

Alger — La 52ème édition de la Foire internationale d'Alger (FIA-2019), clôturée dimanche soir, a été marquée par la signature de plusieurs conventions de partenariat, confirmant ainsi l'intérêt grandissant des partenaires étrangers pour le marché algérien.

Cette édition, inaugurée mardi dernier par le Chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a vu la participation de plus de 500 exposants, dont 140 entreprises étrangères représentant plus de 20 pays.

La FIA-2019, qui a coïncidé avec la période des vacances scolaires, a connu une grande affluence de visiteurs venus des quatre coins du pays.

Placée sous le thème "Algérie: diversification économique et opportunités de partenariat en perspective", cette manifestation économique annuelle s'est étalée sur une superficie globale de 22.046 m2, dont 19.880 m2, animés par des exposants nationaux et 2.090 m2 par des étrangers.

Cette édition a vu la participation de l'Allemagne, la Turquie, la Tunisie, la Syrie, le Soudan, les Etats-Unis d'Amériques, Cuba, le Brésil, la Chine, l'Indonésie, le Sénégal, l'Afrique du Sud, l'Ethiopie, le Mali et de la France, considérés cette année comme des invités d'honneur.

Les exposants individuels ont, pour leur part, représenté des firmes de nationalité italienne, tchèque, allemande, pakistanaise, française, tunisienne et égyptienne.

Un programme d'animation économique, appelé "les après-midi de la FIA", touchant divers aspects de l'économie, a été organisé en marge de la Foire.

Des conférences portant sur différentes thématiques ont été présentées par des experts nationaux et étrangers.

Un "vif" un intérêt pour le marché algérien

Parmi ces thématiques, figurent "l'Internationalisation des Startups algériennes: challenges et objectifs", "la stratégie nationale de la promotion des exportations hors hydrocarbure et "les perspectives de la zone de libre-échange africaine ZLECAf".

Présidant la cérémonie d'inauguration de la FIA, M. Bensalah avait souligné l'importance de poursuivre les démarches visant à accompagner les entreprises algériennes et à les encourager à doubler et à améliorer la qualité de la production nationale, appelant ces dernières à continuer à concrétiser leurs projets, en vue de concourir à la hausse des exportations algériennes.

En visitant les stands des sociétés étrangères, le Chef de l'Etat a réitéré "la volonté de l'Algérie de renforcer la coopération entre les entreprises économiques des différents pays et d'élargir les domaines de partenariat".

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab a, de son côté, qualifié de "réussite" cette édition de la FIA, notamment au regard du nombre important des participants étrangers présents et des conventions de partenariat conclues.

"Malgré le contexte actuel, il s'agit (la FIA) d'une réussite. Nous avons enregistré plus de 500 exposants nationaux, activant dans toutes les filiales, ainsi qu'un grand nombre d'entreprises étrangères, venues de plus de 20 pays", s'est-il réjoui lors d'une conférence de presse organisée samedi en marge de la Foire.

"Nos partenaires ont eu une idée précise sur la diversification industrielle réalisée par l'Algérie dans différents domaines. Plusieurs conventions de partenariats ont été signées entre des compagnies nationales et étrangères, dont des américaines", a-t-il avancé.

Des exposants étrangers, participant pour la première fois à la FIA, avaient exprimé à l'APS leur "vif" intérêt pour le marché algérien, faisant fi du contexte politique actuel du pays qui, selon certains d'entre eux, n'est que "passager".

De nombreux participants africains et arabes à la Foire ont également mis en avant l'importance de cette manifestation annuelle étant une occasion pour les chefs d'entreprises et les hommes d'affaires africains et arabes de se connaitre et échanger les expériences en vue de parvenir à l'établissement de partenariats.

Lors d'une conférence de presse animée au pavillon américain en marge de la FIA, l'ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, John P. Desrocher, avait exprimé "l'intérêt grandissant" des sociétés méricaines pour l'investissement en Algérie, affirmant que plusieurs d'entre elles ont présenté des demandes d'adhésion à la chambre algéro-américaine du commerce pour accéder au marché local.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.