Congo-Kinshasa: La Police MONUSCO accompagne l'Inspection Générale de la Police Nationale Congolaise (IGPNC) pour une Police « professionnelle à l'écoute de la population »

communiqué de presse

« Depuis 2006, la République Démocratique du Congo s'est inscrite dans la logique de l'instauration d'un Etat de droit, respectueux de la Constitution, des valeurs démocratiques et de ses engagements internationaux ». C'est ce qu'a affirmé le Secrétaire Général du ministère de l'Intérieur, représentant Monsieur le Vice- Premier Ministre en charge de l'Intérieur et Sécurité, à l'occasion de l'ouverture du séminaire dont le thème portait sur « l'audit basé sur les risques dans le secteur public », tenu ce mercredi 19 juin 2019.

Il ajoutera pour atteindre ce but la RDC a engagé un certain nombre de réformes dont celle de la Police Nationale avec la création de l'IGPNC. Cette dernière est une structure de contrôle, d'audit, d'enquête et d'évaluation des unités et services de la police. Pour lui, ceci justifie que l'IGPNC soit outillée afin de réaliser le résultat escompté.

Il a remercié les partenaires et plus particulièrement la Composante Police Monusco pour l'accompagnement de l'IGPNC. Il a associé à ses remerciements l'Inspection Générale des finances qui a mis à disposition une expertise hautement qualifiée pour animer ce séminaire.

Avant de déclarer ouvert ce séminaire, il a émis l'espoir de voir des cadres qui accompliront leurs tâches avec professionnalisme.

Avant lui, l'Inspecteur Général de la Police Nationale Congolaise a remercié le vice Premier Ministre pour l'importance qu'il a accordé à ce séminaire. Il dira c'est « la preuve que le Gouvernement de la République est soucieux de l'effectivité de la réforme afin de la placer en bonne posture dans l'orbite des standards internationaux ». Revenant sur le rôle de sa structure dans la réforme, il a ajouté qu'elle doit prévenir et détecter les irrégularités pour améliorer l'organisation de la PNC. Elle est un moyen de sauvegarder le patrimoine de la PNC, de promouvoir la bonne qualité de son service. Mais aussi d'améliorer ses performances et de faire appliquer la Politique du pays qui veut que la police soit réellement républicaine, soumise à l'autorité civile, apolitique, professionnelle et à l'écoute des populations. Il a remercié la police Monusco à travers son Chef le Général Awalé Abdounasir pour le soutien technique et financier qui a permis la tenue du séminaire. Il a appelé d'autres partenaires à suivre l'exemple de la Police MONUSCO.

Le Chef de la Composante Police Monusco, lors de son allocution a félicité le personnel de l'Inspection Générale de la Police Nationale Congolaise pour le comportement exemplaire, à l'occasion de ses missions de services à fort enjeu. Revenant sur le séminaire, il ajoutera que c'est une occasion exceptionnelle de consolider nos acquis et de renforcer notre collaboration. Selon lui, ce séminaire est une activité phare qui marque le début de nombreuses actions que la composante police Monusco entend réaliser au profit de la PNC en général et l'IGPNC en particulier.

Le Général Awalé Abdounasir a déclaré avoir instruit les experts de la police MONUSCO d'enregistrer les besoins de l'IGPNC, de les analyser et d'aider à leurs réalisations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Maintien de la Paix et Resolution des Conflits

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.