23 Juin 2019

Afrique du Sud/Cote d'Ivoire: Des recettes pour battre les Bafana Bafana

Ne pas rater son entrée en matière dans cette Can est le mot d'ordre chez les Éléphants, qui défient les Bafana Bafana cet après-midi. Comment réussir ce pari? Trois anciens internationaux ivoiriens présents au Caire, livrent leur secret.

Avec les Éléphants, Youssouf Fofana était de la campagne de 1986 où les Pachydermes ivoiriens avaient fini avec la médaille de bronze. « J'espère que cette année, on ira loin également», explique-t-il.

Face aux Sud-Africains, il veut une équipe ivoirienne semblable à celle qui s'est produite face à la Zambie, lors du dernier match de préparation. «Il faut bien entrer dans la compétition, avec le même état d'esprit que face à la Zambie. Il faut surtout éviter de jouer à la star.

Je lance un appel à Zaha, Pépé et autres. Il faut être collectifs et jouer comme s'ils évoluent dans leurs clubs. Je ne connais pas très bien l'équipe d'Afrique du Sud mais ce sera un football direct, avec un replacement rapide.

Il va donc falloir jouer vite», a conseillé l'ancien joueur de l'Asec. Oumar Ben Salah n'a, lui, pas connu d'aventure en Egypte mais se souvient du premier match de la Can 1992 où la Côte d'Ivoire a gagné son premier titre. «En 1992, nous avions une revanche contre l'Algérie. Dans notre esprit, il fallait casser tout sur notre passage», se souvient-il.

Les Éléphants avaient bien débuté leur campagne en s'imposant (3-0). Face à l'Afrique du Sud, Ben Salah recommande à ses jeunes frères d'éviter de se mettre la pression.

«Il ne faut pas se mettre la pression. Ils doivent être eux-mêmes, en jouant sur leur propre valeur. Nous avons une force de frappe en attaque et l'entraîneur doit choisir les hommes qu'il faut. Ce sera un match difficile mais il faut jouer le plus simplement possible».

Enfin, pour Lucien Kassy Kouadio, ancien de l'Asec, les Éléphants doivent chercher la victoire ou le nul. «Il faut prendre au minimum un point dans cette rencontre. L'objectif, c'est d'engranger au moins quatre points dans les deux premiers matchs pour assurer la qualification», a-t-il précisé.

«Il faut aller sur un rythme crescendo. Je ne connais pas l'équipe d'Afrique du Sud mais, dans ce genre de rencontre, il faut privilégier la prudence.

Il faut éviter d'être obnubilé par ce premier match. Si on ne perd pas contre l'Afrique du Sud, moralement on sera bien face au Maroc ». Aux attaquants ivoiriens, l'ancien international ivoirien leur demande d'éviter la précipitation.

"Si nous jouons notre football, les occasions vont se créer et on peut marquer à n'importe quel moment. Ils doivent privilégier les tirs à distance. Sur le plan tactique, toutes les équipes se valent, et c'est la malice qui fera la différence.

J'insiste également pour dire qu'il faut éviter la colère et la précipitation. Beaucoup de pays craignent la Côte d'Ivoire, il nous revient d'en tirer profit tout en faisant attention». Des conseils de joueurs expérimentés, dont on espère que les Éléphants en tireront profit.

Afrique du Sud

Le pays rend hommage à Johnny Clegg

Le célèbre « Zoulou blanc », chanteur, compositeur et l'une des figures de proue de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.