Afrique de l'Ouest: Eviter la propagation du terrorisme

24 Juin 2019

Si les Etats côtiers d'Afrique de l'Ouest ne font rien pour les empêcher et les anéantir, les groupes extrémistes islamistes auront un impact 'dévastateur' sur la région, a confié le président Faure Gnassingbé au Financial Times.

Le chef de l'Etat togolais a précisé que ces groupes commençaient à faire des incursions au Togo et au Ghana.

'Ils ne sont pas organisés pour nous frapper, mais ils sont à l'intérieur de nos pays'. Si le fléau n'est pas combattu dans un pays, il se répandra au Togo, au Ghana et en Côte d'Ivoire. C'est inévitable.', a-t-il indiqué.

Les frontières entre les pays de la région (Burkina, Mali, Togo, Bénin ... ) sont extrêmement poreuses ce qui rend encore plus difficile le combat contre les djihadistes.

'Vaincre la menace n'est pas facile, car personne ne sait comment la gérer, a expliqué M. Gnassingbé qui estime que le combat contre la violence passe nécessairement par le développement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.