24 Juin 2019

Congo-Kinshasa: Le Mea culpa de Félix Tshisekedi au Stade des Martyrs « Les ténèbres ne régneront plus jamais sur la RDC »

Les chrétiens de la RDC, toutes tendances confondues, ont répondu présents à un culte d'actions de grâce sur initiative de quelques confessions religieuses. Présent à ce culte, le chef de l'Etat s'est exprimé au nom de tout le peuple, en implorant la miséricorde de Dieu pour des erreurs commises par tous les gouvernants passés et présents. Ce Mea culpa inaugure une nouvelle ère pour la RDC où, rappelle Félix Tshisekedi, « les ténèbres ne régneront plus jamais ».

Le chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, innove dans ses méthodes de gouvernance. « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays ». Parole de la Sainte Bible reprise au chapitre 7 du deuxième livre des Chroniques.

Au pouvoir depuis le 24 janvier 2019, le chef de l'Etat s'est certainement inspiré de cette recommandation divine pour convier, le dimanche 23 janvier 2019, les chrétiens, toutes tendances confondues, à prier pour la nation. Selon la présidence de la République, Félix Tshisekedi voudrait que cette activité se déroule au moins une fois l'an. Plusieurs officiels et membres de la famille présidentielle ont assisté à ce culte.

Tout de blanc vêtu, le président de la République était ovationné par les participants avant de prendre place à la tribune d'honneur. Il a dans sa courte prière, reconnu ses péchés et imploré la miséricorde de Dieu sur lui et sur la nation congolaise. « Je confesse mes péchés, ceux de mon peuple et ceux commis par les autres sur le sol de mon pays. Pardonne-nous d'avoir donné ta place aux hommes, en les adorant comme des dieux », s'est confessé Félix Tshisekedi.

Le chef de l'État a également supplié le seigneur d'accorder son pardon à son peuple pour « le culte de la personnalité ancrée dans toutes les couches de notre société ».

Dans sa prière, le Président de la République a dit endosser toutes les fautes de son peuple et imploré la pitié de Dieu pour « tout abus de pouvoir contre les faibles ». Et d'ajouter : « pardonne nous aussi de n'avoir pas été de bons gérants de toutes nos richesses que tu nous as données »

Au nom de ses prédécesseurs, Félix Tshisekedi a également demandé pardon pour « le sang des innocents qui a été versé intentionnellement ou par de simples erreurs ». « Au nom de toutes les autorités anciennes comme présentes, je te demande pardon pour le sang des innocents qui a été versé intentionnellement ou par d simples erreurs ».

Un nouveau départ

Félix Tshisekedi innove. En tout cas, personne ne l'attendait sur ce terrain de la prière. Cinquième président de la RDC depuis son indépendance en 1960, Félix Tshisekedi amène une nouvelle forme de gérer. Il est convaincu que rien ne peut se faire sans l'assistance divine. Aussi a-t-il décidé de convier, avec lui en tête, le peuple congolais à s'humilier et prier Dieu pour redonner à la RDC toute sa grandeur.

Evidemment, la manne ne tombera pas du ciel. Tout comme Dieu ne descendra pas du ciel pour travailler à la place des Congolais. Faisant sienne cette sagesse biblique, Félix Tshisekedi a convié les chrétiens en particulier, et le peuple congolais, à comprendre que c'est par le travail que la RDC pourra se relever. Ne dit-on pas que « Seul le travail libère ». En son temps, Karl Marx disait que la prière ne devait pas servir d'opium pour endormir davantage le peuple congolais, dans l'espoir que la main divine fera le reste.

C'est dire que l'appel lancé par le chef de l'Etat ne doit pas être détourné de son contexte. Son Mea culpa ne doit pas non servir de prétexte pour retomber dans les travers du passé. L'hymne national le dit en des termes ne prêtant à aucune équivoque. Pour l'éveil de la RDC, les Congolais, mobilisés comme un seul homme, doivent dresser leurs fronts longtemps courbés pour bâtir dans la paix et l'unité un pays plus beau qu'avant. Le chef de l'Etat a tracé le chemin, en implorant le concours divin. Aux Congolais de le soutenir dans cette œuvre.

Congo-Kinshasa

Ebola en RDC - L'OMS déclare l'urgence sanitaire mondiale

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a réuni le mercredi 17 juillet un groupe d'experts chargé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.