Afrique: Décentraliser pour mieux servir les petits producteurs du Sahel

communiqué de presse

 Le Fonds international de développement agricole (FIDA), une institution spécialisée du système des Nations Unies, procédera à l'ouverture officielle de son Bureau sous régional, Afrique de l'Ouest, le 25 juin 2019 à Dakar, capitale du Sénégal.

Le FIDA a créé trois pôles dans la région Afrique de l'Ouest et du Centre basés à Abidjan, Dakar et Yaoundé pour renforcer voire amplifier ainsi sa présence dans un contexte de la réduction de la pauvreté et de l'inclusion sociale des couches les plus défavorisées que constituent les jeunes et les femmes mais aussi pour mieux s'intégrer dans les dialogues régionaux et nationaux.

Benoît Thierry, Directeur sous régional et Représentant du FIDA au Sénégal, a été nommé pour diriger le pôle Afrique de l'Ouest qui couvre 7 pays de la sous-région: le Cabo Verde, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.

"Ce pôle permettra au FIDA de s'ouvrir au Sahel, région confrontée à un certain nombre de défis liés aux performances économiques faibles et de travailler à améliorer le niveau de bien-être des populations, l'incidence de la pauvreté, la question de l'emploi et le degré de vulnérabilité des jeunes et des femmes, les disparités spatiales défavorables dans les zones rurales et la résilience marquée par la forte vulnérabilité de l'agriculture face aux aléas climatique" a déclaré Lisandro Martin, Directeur de la division Afrique de l'Ouest et du Centre du FIDA.

"Ces pratiques résilientes face aux changements climatiques ont également un effet démontré sur la sécurité alimentaire à la fois localement et globalement et nous pensons doubler les ressources allouées aux projets pour renforcer notre appui aux gouvernements dans les trois ans à venir" a ajouté Lisandro Martin.

Le FIDA compte s'ouvrir et assurer une bonne coordination des 11 projets actifs dans les sept pays que couvre le pôle Afrique de l'Ouest.

Il s'agira pour le FIDA de travailler avec les gouvernements afin d'amplifier la production, de créer des emplois décents et générateurs de revenus et d'assurer les conditions d'un meilleur partage des résultats et des échanges d'expérience sur le Sahel.

Aujourd'hui, il existe un regain d'intérêt par rapport au développement où durant ces dernières années la production agricole devrait être multipliée par 4 voire 5 selon les pays pour répondre aux besoins d'une population grandissante en Afrique; d'où davantage d'incitation et de simulation face au développement de l'agriculture pour qu'elle soit une agriculture qui nourrit, qui emploie et qui enrichit ses petits producteurs et leurs pays.

Avec ses nouveaux bureaux, les activités prioritaires du FIDA seront plus que visibles pour lui permettre de s'ouvrir au reste du monde de manière durable.

L'évaluation des politiques et institutions en Afrique démontre qu'il y a des pays dont les politiques et stratégies de développement sont jugées efficaces pour soutenir une croissance économique durable et la lutte contre la pauvreté.

Le FIDA compte amplifier ses appuis aux Gouvernements pour l'atteinte des objectifs du développement durable.

Prendront part à la cérémonie les autorités sénégalaises et celles de FIDA dont Donal Brown, Vice-président adjoint, Département gestion des programmes, et Wu Guoqi, Vice-président adjoint, Département gestion des services institutionnels, les partenaires techniques et financiers et les représentants des projets et programmes.

Six ministres du Gouvernement sénégalais sont invités à cette cérémonie: Amadou Ba, Ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur; Abdoulaye Daouda Diallo, Ministre des finances et du budget; Amadou Hott, Ministre de l'économie, du plan et de la coopération; Moussa Baldé, Ministre de l'agriculture et de l'équipement rural; Aminata Mbengue Ndiaye, Ministre des pêches et de l'économie maritime; et Samba Ndiobène Ka, Ministre de l'élevage et des productions animales ainsi que la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest et le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l'Afrique de l'Ouest sont invités lors de cette inauguration.

À la fin de la cérémonie d'inauguration les autorités du FIDA et du Sénégal seront disponibles pour échanger avec la presse.

PR/29/2019

Le FIDA investit dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d'accroître la sécurité alimentaire, d'améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé quelque 20,9 milliards d'USD sous la forme de prêts à faible taux d'intérêt et de dons en faveur de projets qui ont bénéficié à environ 483 millions de personnes.

Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome - centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: IFAD

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.