Algérie: Sortie de promotions dans différentes spécialités de la santé militaire

Alger — Le Secrétaire général du ministère de la Défense nationale (MDN), le Général-major Abdelhamid Ghriss a présidé, dimanche à l'Ecole nationale de santé militaire Kaddi-Bakir d'Ain Naadja (Alger), la cérémonie de sortie de la 32è promotion d'officiers et d'élèves en sciences médicales et paramédicales, en présence du directeur central des Services de santé militaire, Abdelkader Bendjelloul et de cadres de l'Armée nationale populaire (ANP).

Il s'agit de la 32è promotion des praticiens spécialistes en sciences médicales titulaires d'un diplôme d'études médicales spécialisées, la 32è promotion des élèves officiers d'actives titulaires d'un doctorat en sciences médicales et de la 4è promotion des élèves sous-officiers contractuels titulaire d'une licence professionnelle en sciences paramédicales.

Dans une allocution prononcée à l'occasion, le Commandant de l'école, le général Mohamed Mohcen Sahraoui a passé en revue les grands axes de la formation, les connaissances scientifiques et militaires, les méthodes et moyens pédagogiques assurés par le haut commandement de l'ANP, en vue de permettre aux diplômés d'accomplir leurs missions avec professionnalisme.

Après la prestation de serment, des grades ont été décernés et des certificats remis aux élèves lauréats de cette promotion, baptisée du nom du chahid "Hamdi Abdelkader", dit "Si Ramdhan".

Né le 15 octobre 1930 à Tissemsilt, le chahid Hamdi Abdelkader a grandi dans une famille conservatrice, nourri des valeurs de patriotisme. Il exerce en tant que pharmacien, puis contrôleur des télécommunications entre la wilaya de Chlef et de Tissemsilt avant de rejoindre la lutte armée. Il s'est servi de sa fonction pour transporter les armes et les médicaments au profit des membres de l'Armée de libération nationale (ALN) dans les maquis du l'Ouarsenis.

Incarcéré puis libéré, Hamdi Abdelkader rejoint, en 1956, les rangs de l'ALN où il occupe le poste de mouhafid politique dans la région d'El Ayoune et de Theniet El Had, puis devient responsable du secteur de la santé de la région où se trouvait à l'epoque un centre médical de l'armée.

Il est désigné, par la suite, responsable de la région Ténès (4ème wilaya historique), jusqu'à ce qu'il tombe en martyr au champ d'honneur en 1959.

Cette cérémonie de sortie de promotion a été marquée par des exhibitions militaires exécutées par les élèves des promotions sortantes, qui ont fait montre d'organisation, de coordination et d'une parfaite cohésion, avant de procéder à la distinction de la famille du chahid Hamdi Abdelkader.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.