24 Juin 2019

Cameroun: Dans la Tanière - Le cœur à l'ouvrage

Aussitôt arrivés dans leur base à Ismaïlia, les champions d'Afrique en titre se sont mis au travail.

Le week-end dernier n'aura pas été de tout repos pour les Lions indomptables. Accueillis chaleureusement par la communauté camerounaise basée au Caire, ils ont pris la direction d'Ismaïlia, discrète cité située sur l'une des rives du Canal de Suez. Une fois sur place, ils ont établi leur base à l'Hôtel Mercure. Un établissement huppé avec vue panoramique sur les masses d'eaux alentour. Informés de leur présence, les représentants des médias étaient sur les lieux aux premières heures de samedi dans l'espoir d'échanger avec les joueurs et les officiels.

Peine perdue. C'est vers 11h que les joueurs sont finalement descendus de leurs chambres pour aller directement vers les deux terrains d'entraînement jouxtant l'hôtel. Ouverte à la presse lors des 15 premières minutes, la séance de décrassage s'est déroulée par la suite loin des regards. Tout juste peut-on savoir que l'équipe, au grand complet, était répartie en deux groupes. Avec d'un côté les joueurs de champ encadrés par les entraîneurs adjoints, Jean Alain Boumsong et Joël Epalle. De l'autre, les gardiens de buts coachés par Alioum Boukar.

Le tout sous la supervision de l'entraîneur principal qui s'est refusé à toute déclaration dans l'immédiat. La deuxième séance d'étirement s'est déroulée le même jour à partir de 19h (18h à Yaoundé) sous les feux des projecteurs. S'adressant à la presse samedi au nom de leurs coéquipiers, Michael Ngadeu et Gaétan Bong, désignés pour la circonstance, se sont dissociés de toutes les rumeurs répandues à travers les réseaux sociaux. Selon les deux défenseurs, le groupe est serein, aussi soudé et solidaire que lors de la CAN 2017, voire plus.

Hier en matinée, les Lions ont eu droit à une séance de visionnage vidéo consacrée aux différents compartiments de jeu. Après cet exercice analytique, Clarence Seedorf s'est entretenu avec la presse nationale et internationale. Il a d'abord commencé par louer l'état d'esprit qui prévaut au sein du groupe ainsi que la joie de vivre et la détermination affichée par les joueurs lors des entraînements. Au sujet des péripéties de leur voyage mouvementé depuis le Cameroun, le technicien néerlandais expliqué que pareille situation n'est pas propre au Cameroun et s'est parfois produite même dans sa carrière de joueur.

Cameroun

CAN 2019 - La succession du Cameroun se joue entre le Sénégal et l'Algérie

Le vendredi, le successeur du Cameroun vainqueur de 2017, sera connu. L'Afrique va consacrer son nouveau champion… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.