23 Juin 2019

Burkina Faso: Centre de contrôle des véhicules automobiles

Le Centre de contrôle des véhicules automobiles (CCVA) est désormais dans le cercle des sociétés certifiées au Burkina Faso. Il a reçu sa certification ISO 9001, version 2015, le vendredi 21 juin 2019, à Ouagadougou, de la société AB certification.

«Le Centre de contrôle des véhicules automobiles (CCVA) est fier ! Fier de recevoir la certification ISO 9001 version 2015». C'est ce qu'a déclaré la directrice générale du CCVA, Zalissa Koumaré, le vendredi 21 juin, à Ouagadougou, à la soirée de remise de la certification.

Un diplôme remis par Pierre Antoine Rohr Lacoste, représentant de AB certification, une société française. A écouter l'expert de la certification, ISO 9001 est une norme internationale de système de management reconnue comme la référence sur le plan national.

Elle permet ainsi à un organisme de se faire valoir sur les marchés nationaux et internationaux.

C'est aussi un guide qui donne des éléments de base pour le pilotage d'une entreprise, des orientations reconnues comme des bonnes pratiques pour satisfaire les clients et s'améliorer.

C'est pourquoi, la DG de la nouvelle entreprise certifiée a exprimé sa satisfaction en ce sens que ce label permet au CCVA de se positionner comme une entreprise de référence dans son secteur d'activités aussi bien sur le plan régional qu'international.

Consciente que la certification de sa société n'aura de valeur que si elle respecte les trois axes de la politique qualité, Mme Koumaré s'est dit prête à relever les défis de la satisfaction des attentes et exigences des clients et du maintien de l'excellence.

A cela, s'ajoutent la fourniture des prestations de qualité et la disponibilité des équipements à travers des contrôles fiables et performants.

Le représentant de AB certification, Pierre Antoine Rohr Lacoste, a confié que le CCVA a amplement mérité sa distinction. Toutefois, il a prévenu l'entreprise que le diplôme de certification n'est pas définitif.

«C'est un acte soumis à des surveillances annuelles et qui se renouvelle chaque trois ans», a-t-il insisté.

Des parrains «certifiés»

Pour rester dans le cercle de la qualité, la DG M. Koumaré a renouvelé son engagement à travailler pour moderniser ses prestations selon le principe PDCA (To Plan, to Do, to Chek to Act).

C'est-à-dire planifier les actions et les outils de vérification, mettre en œuvres ses actions, vérifier leur conformité afin d'agir pour se corriger et assurer une amélioration continue des performances.

Cet engagement a été pris devant le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et la Sécurité routière, Vincent Dabilgou, patron de la cérémonie. Ce dernier a confié que le Burkina Faso est le 2e pays dans la région-Ouest africaine à obtenir cette certification après la Côte d'Ivoire en février 2019.

«C'est maintenant que vous devez confirmer que vous méritez amplement cette certification», a- t-il fait savoir aux travailleurs de CCVA.

La cérémonie de remise a été également coparrainée par Coris Assurance SA, meilleure entreprise dans le secteur des assurances automobiles en 2018, et Sissiman Tours, dans son segment transport avec Elitis Express, lauréat du premier prix burkinabè de la qualité en 2018.

Pour leur porte-parole, le directeur général de Coris Assurance SA, Aidara Rabo, c'est un privilège de célébrer avec le CCVA, sa certification. A l'entendre, il s'agit d'une étape décisive dans la vie du centre et de tout autre entreprise qui se veut moderne et pérenne.

A cet effet, il a salué la vision du CCVA et l'a invité à garder le cap de sorte à mériter sa distinction. Et les deux parrains se sont dit prêts à l'accompagner dans ce sens.

Le CCVA a été créé en 1986 sous la forme d'un Etablissement privé à caractère industriel et commercial (EPIC). Transformé en société d'Etat en 1999, il est cogéré par des privés depuis 2010.

Sa mission est d'assurer la visite technique des véhicules et automobiles et des motocycles, diagnostiquer les automobiles et véhicules spéciaux. Il dispose d'une expertise en automobile, industrie et incendie et fait de la formation des acteurs de la sécurité routière.

Burkina Faso

Dialogue politique - Privilégier l'intérêt national

Dans une lettre adressée au Chef de file de l'opposition, (CFOP), Zéphirin Diabré, le… Plus »

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.