23 Juin 2019

Egypte/Zimbabwe: CAN 2019 - L'Egypte évite le piège zimbabwéen

Le top de départ de la 32e Coupe d'Afrique des nations (CAN) a été donné, le vendredi 21 juin 2019, au Caire en Egypte. Après une cérémonie d'ouverture riche en lumière et en son, le pays hôte a ouvert le bal en battant le Zimbabwe sur la plus petite des marques.

C'est parti depuis vendredi 21 juin dernier, en Egypte, pour un mois de festivité du football africain ! La 32e édition a été lancée par les pharaons et les guerriers du Zimbabwe au stade international du Caire. Le pays hôte a bien débuté la compétition en l'emportant (1-0) par une courte victoire.

Le moins que l'on puisse dire est que ce match de lever de rideau n'a pas été simple à négocier par le feu follet Mohammed Salah et ses coéquipiers.

Les Warriors, sans grande référence dans le tournoi, ont su offrir une belle opposition. Les guerriers venus d'Afrique australe sont restés bien campés sur leurs arrières et ont été surtout confortés dans leur assise défensive par un excellent gardien.

Ils vont cependant céder à quelques minutes de la pause (41e) sur un exploit individuel, côté gauche, de Trezegué très en vue tout au long du match. La seconde manche sera moins animée, certainement à cause de la canicule.

Cette victoire, même sans la manière, met déjà les Egyptiens en pôle pour les huitièmes. Car avec cette formule de la CAN à 24 équipes, en plus des deux premiers de chaque groupe qui se qualifient pour le tour suivant, les quatre meilleurs troisièmes seront repêchés pour poursuivre la compétition.

Déjà des surprises !

Les premières confrontations dans les groupes A et B ont indiqué que les petites nations du football ne sont pas venues en vacances en Egypte. Des favoris ont tremblé et d'autres sont tombés.

Dans la poule A, l'autre match disputé le 22 juin, les Léopards de la République démocratique du Congo se sont mis dans de beaux draps en se faisant corriger (0-2) d'entrée par une surprenante équipe de l'Ouganda.

Les garçons du coach Florent Ibenge ont semblé tétanisés par l'enjeu, la chaleur et surtout par une équipe très athlétique des Crânes.

Les Super Eagle du Nigeria, dans le groupe B, ont, quant à eux, su déjouer le piège du Burundi. Les Hirondelles, bien organisées, ont longtemps tenu tête au triple vainqueur de la CAN, avant de céder dans le dernier quart d'heures sur un but de Ighalo.

En fin de soirée, l'autre favori de ce groupe, la Guinée a également eu chaud face à Madagascar qui disputait le premier match de son histoire à une phase finale de CAN.

Le Silly national qui menait pourtant au score à la pause s'est fait rejoindre à la pause, puis dépasser en seconde période. Les protégés de Paul Put, ancien sélectionneur des Etalons, réussiront à grappiller le point du match nul sur penalty.

Bref ! Ces premiers matches de la CAN écartent les inquiétudes de certains qui pensaient qu'avec une compétition à 24 équipes (au lieu de 16) le niveau allait prendre un coup. Les petits poucets montrent sur la pelouse qu'ils ne se laisseront pas faire. Les grosses nations sont donc prévenues !

En savoir plus

CAN 2019 - L'Égypte en très bonne position face au Zimbabwe

Les batailles de la 32ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations de football ont débuté… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.