24 Juin 2019

Burkina Faso: Deux nouvelles attaques de jihadistes meurtrières dans le nord

Photo: Le Pays
Des jihadistes

Au Burkina Faso, deux nouvelles attaques de jihadistes meurtrières ont eu lieu, samedi 22 juin, dans le nord du pays. Quinze personnes ont été tuées dans les localités de Sagho et Toékodogo.

C'est le ministre de la Défense qui l'annonce. Selon Chériff Sy, ces deux nouvelles attaques ont visé les localités de Sagho et de Toékodogo, dans commune de Barsalogho, où des hommes armés sont entrés dans la soirée de samedi et ouvert le feu.

Quinze personnes ont été tuées, trois boutiques ont été incendiées ainsi qu'une dizaine de motocyclettes. Les membres du groupe armé se sont finalement mis en fuite par l'intervention des forces de sécurité.

Mardi dernier, 17 personnes avaient été tuées un peu plus au nord du pays, à Béléhédé.

Le nord du Burkina Faso est régulièrement la cible de groupes jihadistes. Le ministre de la Défense a assuré la « détermination du gouvernement à assurer la sécurité des populations », des promesses qui interviennent alors que les forces armées ont lancé en mai une opération dans les régions du Sahel, du nord et du centre nord.

Baptisée « Doofu », cette opération succède à une autre, menée courant mars, dans les régions de l'est et du centre-est du pays, également touchées par les attaques.

Nouvelle attaque samedi dans les villages de Sagho et de Toékodogo dans la commune de Barsalogho, 15 morts selon le Ministère de la Défense #BurkinaFaso pic.twitter.com/Ul0DntCC0V

Fanny Noaro-Kabré (@FannyNoaro) 24 juin 2019

Burkina Faso

Déclaration MBDHP sur la mort de 11 personnes gardées à vu

C'est avec indignation et une profonde tristesse que la section MBDHP du Kadiogo a appris la mort de onze (11) personnes… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.