24 Juin 2019

Comores: Les services du FMI concluent la mission à l'Union du pays pour une possible assistance financière d'urgence suite au Cyclone Kenneth

document

Les communiqués de presse publiés en fin de mission par les services du FMI incluent des déclarations qui expriment leurs observations préliminaires au terme d'une mission dans un pays.

Les opinions exprimées dans ces conclusions sont celles des services du FMI et ne sont pas nécessairement celles du Conseil d'administration. Sur la base des observations préliminaires de cette mission, les services du FMI établiront un rapport qui, sous réserve de l'approbation de la direction, sera soumis à l'examen et à la décision du Conseil d'administration du FMI.

Une équipe du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Montfort Mlachila a séjourné à Moroni dans l'Union des Comores du 10 au 21 juin 2019 dans le but d'explorer la possibilité d'une aide financière d'urgence au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR) et de l'Instrument de financement rapide (IFR) suite au Cyclone tropical Kenneth. La demande pour une assistance du FMI, appuyée par un accord préliminaire de principe, devrait être soumis au Conseil d'administration du FMI à la mi-juillet 2019 pour examen.

A la fin de la mission, M. Mlachila a fait la déclaration suivante :

« Les autorités comoriennes ont discuté avec la mission du FMI d'une potentielle assistance financière au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR) et de l'Instrument de financement rapide (IFR). L'assistance financière a pour but d'aborder les grands écarts budgétaires et en financements extérieurs occasionnés par le Cyclone Kenneth qui a induit plusieurs fatalités, le déplacement de populations, ainsi qu'une perte en capacité matérielle et de production-incluant des cultures destinées à la consommation locale et à l'exportation-et en infrastructure. Les coûts de l'assistance d'urgence et de reconstruction sont importants. Un décaissement de l'aide du FMI contribuera à faire face aux besoins de financement immédiats et jouera un rôle de catalyseur permettant d'assurer l'obtention de dons des partenaires au développement ainsi que de la communauté internationale.

« Les répercussions du cyclone Kenneth vont exacerber les difficultés budgétaires, nécessitant ainsi une réallocation des ressources budgétaires à des dépenses cruciales dans la réhabilitation des bâtiments et de l'infrastructure, dont des établissements scolaires, ainsi que l'aide humanitaire à la population pauvre affectée. Les autorités comoriennes s'engagent à maintenir une stabilité macroéconomique afin de créer des réserves budgétaires et de rehausser la résilience de l'économie, y compris une préparation à de possibles catastrophes et aux changements climatiques à venir. Les mesures en voie de mise en œuvre et visant à améliorer la mobilisation des recettes et la gestion des finances publiques sont en ligne avec les recommandations d'assistance technique. Elles se focalisent sur l'augmentation de la crédibilité et le réalisme budgétaire, sur la rationalisation des dépenses courantes sans diminution des services, sur la finalisation du Compte unique du trésor (CUT), sur un accroissement du civisme fiscale, et sur l'élimination des arriérés fiscaux.

« L'autorités s'engagent à rehausser la transparence, la gouvernance et la redevabilité. Un comité interministériel pour la coordination de la reconstruction suite au cyclone, l'assistance humanitaire ainsi que les décisions liées aux dépenses, a été créé. Les fonds fournis au gouvernement passeront par le budget et feront l'objet de procédures et de contrôles budgétaires accrus, incluant des rapports et des audits.

« La mission aimerait remercier les autorités comoriennes pour leur hospitalité, leur coopération ainsi que pour les discussions constructives. »

La mission a rencontré le Président Assoumani ; et a tenu des discussions avec M. Chayhane, le Ministre des Finances et du budget ; M. Tharmidhi, le Ministre de l'Economie et de la planification ; M. Imani, le Gouverneur de la Banque centrale des Comores ; M. Ali Ahamada, le Secrétaire général du Ministère des finances et du budget, M. Oubeidi, le Secrétaire permanent de la Cellule des réformes économiques et financières (CREF) ainsi que d'autres hauts responsables du gouvernement.

Comores

Mayotte reste un point de «désaccord» entre Macron et le président comorien

Le chef de l'État français a reçu à l'Élysée le président Azali… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: IMF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.