24 Juin 2019

Congo-Kinshasa: Début des examens d'Etat - Les finalistes satisfaits du déroulement

705.388 finalistes de la ville de Kinshasa ont passé, le lundi 24 juin 2019, le 1er jour des épreuves des examens d'Etat, qui se poursuivent jusqu'au jeudi 27 juin 2019. Sans nul doute, le go a été lancé par le ministre ad intérim de l'EPSP, Emery Okundji, à partir de la ville-province de Kinshasa.

A cet effet, votre journal a effectué une descente dans certains Centres de la ville de Kinshasa où ces épreuves se déroulent, à l'instar du collège Boboto et Lycée sacre-cœur, situés dans la commune de la Gombe. Question de récolter les impressions de ces finalistes. A en croire bon nombre d'entre ces élèves, en ce qui concerne le tout premier jour, il n'y a pas d'incidents malheureux à travers différents centres. D'où, leur satisfécit du bon déroulement de ces examens.

En effet, 705.388 finalistes ont été repartis dans 2095 centres de la ville de Kinshasa, pour mieux affronter ces épreuves qui constituent une dernière étape de l'école secondaire, mieux, qui ouvre la voie de l'Université. Selon l'horaire des examens d'Etat, ce premier jour était focalisé sur la culture générale. Dans cette optique, quelques finalistes trouvés sur place, n'ont pas tardé à livrer leurs impressions. «J'estime que l'examen s'est très bien passé. Les conditions étaient favorables, l'examen était très abordable, quel que soit le niveau d'élèves, on évalue que la réussite sera au rendez-vous pour tout le monde », a fait savoir Mbuya Beldi, élève en 6ème Math physique au Complexe Scolaire Loupiot de Kinshasa-Ngaliema.

Ce, avant d'ajouter que « c'était la première fois de voir le cahier d'item pareil. J'ai trouvé quelques difficultés aux questionnaires qui m'ont poussé à réfléchir ; sinon dans l'ensemble, tout s'est bien passé ». Pour James Johnson de l'école Aurore Limete, l'examen de la culture générale était assez facile. « L'examen d'aujourd'hui s'est bien passé. C'était assez facile. On s'est retrouvé face à la matière que nous avons apprise à l'école. On n'a trouvé aucune difficulté », a-t-il dit. Selon Divine Omari, finaliste de la première promotion, en commercial et gestion du groupe scolaire Aurore, « aujourd'hui, c'était le premier des quatre jours des examens d'Etat. Cela s'est bien passé, nous nous sommes de la première promotion de commercial et gestion ; on a des nouveaux cours, on avait d'ailleurs, déontologie aujourd'hui, cela nous a quand même aidé. Voilà, on s'est quand même bien défendu... Tout était nouveau parce que c'est un nouveau cours, on a commencé cette année avec la déontologie mais avec le civisme cela passait encore. On a eu à travailler à l'école avec les items, après on s'est bien défendu ».

« Je viens de présenter l'examen de la culture générale, et cela s'est bien passé. Je n'ai pas connu des difficultés déjà qu'il y a eu reforme en commerciale, on a eu que cinq questions en culture générale. Trois de la déontologie des affaires et deux du civisme... On s'est retrouvé. Ce qu'on a appris à l'école, c'est ce qu'on a retrouvé à l'examen, je suis satisfaite », dit-elle. Au regard du premier jour, il sied d'indiquer que pour l'option coupe et couture, les finalistes ont passé deux examens à savoir : le civisme et les questions d'actualités. « On devait passer l'examen à 8 heures mais, on a commencé à 10 heures. On a eu cinq questions. Je suis très sûre que je n'ai réussi qu'à trois questions qui étaient sur l'actualité mondiale, comme Etats-Unis, la Palestine où je ne m'y attendais pas. Heureusement, je suis les informations », a fait savoir Alexandra Muyila Tshimanga de la Coupe et couture au Lycée Technique de la Gombe.

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.