Congo-Brazzaville: Seid Mbodou invite ses compatriotes au respect des lois du pays d'accueil

Quelques mois après sa prise de fonction à Brazzaville, le nouvel ambassadeur tchadien a organisé, le 23 juin, une rencontre citoyenne pour faciliter la cohésion sociale entre les membres de sa communauté vivant au Congo.

Devant ses compatriotes venus nombreux l'écouter, l'ambassadeur du Tchad les a appelés à « l'amour du prochain, la fraternité et la cohésion pacifique », exprimant, par la même occasion, sa gratitude aux autorités congolaises et au peuple congolais, pour l'accueil « fraternel » réservé aux Tchadiens.

« Nous nous réjouissons d'être au Congo, car le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, a fait de son pays une grande nation respectée de part le monde. Il continue de travailler pour le renforcement de la coopération entre les Etats membres de la Cémac et de la CEEAC, deux instruments d'intégration pour l'Afrique centrale », a déclaré Seid Mbodou. En outre, il a demandé à ses compatriotes de cesser avec les comportements déviants qui mettent en mal les fondements de leur « patrie, et à se considérer comme dignes fils du Tchad, exemplaires et porteurs des valeurs constructives et utiles » pour leur pays.

Pour la petite histoire de l'ancienneté des liens d'amitié entre les deux pays, l'ambassadeur a rappelé que la communauté tchadienne est présente au Congo depuis 1940, lors de la construction du chemin de fer Congo-Océan.

Le diplomate a, par ailleurs, appelé à la « consolidation de l'unité nationale » autour du président Idriss Déby Itno pour « garantir l'indivisibilité de la nation tchadienne », et pour que la bonne santé de ce pays, a-t-il ajouté, se manifeste par la paix, la sécurité et la stabilité.

« Le président Idriss Déby Itno mérite le soutien de tous les Tchadiens dans le combat qu'il mène pour la paix, la sécurité, le développement et la prospérité de la nation tchadienne, car il demeure l'espoir de tout le peuple tchadien », a précisé le diplomate. Le chef de l'Etat tchadien est, selon lui, animé d'une seule chose, à savoir « permettre une vie décente à tous ses compatriotes, et faire que cette amélioration de la vie passe nécessairement par le développement du pays ».

Seid Mbodou qui a pris ses fonctions en mars dernier en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Tchad auprès du Congo, n'a pas manqué de revenir sur les missions qui lui ont été assignées durant son mandat.

Les doléances...

La rencontre a permis aux étudiants tchadiens d'exposer de nombreuses difficultés auxquelles ils sont confrontés au quotidien. Sur le plan académique, le président des étudiants, Chaïbou, a parlé des problèmes rencontrés lors des inscriptions et pendant le retrait des diplômes de fin d'études. La quasi-totalité des étudiants n'étant pas boursiers, ces derniers sont obligés d'exercer des travaux supplémentaires, notamment le gardiennage pour subvenir à leurs besoins vitaux.

Dans la foulée, il a évoqué la situation sociale de deux de leurs collègues. Le premier ne jouissant pas d'une parfaite santé est actuellement hospitalisé à Kinshasa, tandis que le second, souffrant des troubles mentaux, continue d'errer dans les artères de Brazzaville où il rencontre, d'après le président des étudiants tchadiens, « des problèmes avec les agents de l'ordre ». « Nous demandons à nos autorités de bien vouloir faire passer un communiqué dans les médias tchadiens afin d'alerter sa famille », a-t-il plaidé.

Le représentant des étudiants a également dénoncé les arrestations « arbitraires » dont ils sont victimes tous les jours. Il a réclamé que la lumière soit faite sur la disparition de l'un de leurs collègues depuis plus de cinq ans.

Répondant à leurs préoccupations, l'ambassadeur du Tchad a exhorté ses compatriotes à se munir des documents pouvant leur faciliter le séjour dans le pays d'accueil, notamment la carte d'identité, le passeport et la carte consulaire. Il leur a réaffirmé son soutien tout en les encourageant à la solidarité et au travail.

Les ressortissants tchadiens, présents à cette rencontre, ont exprimé leur joie d'avoir échangé librement avec leur nouvel ambassadeur, à l'instar d'Abdoulaye Issaka. « C'est pour la première fois que l'ambassade organise ce genre de rencontre. Nous sommes très contents », a-t-il lancé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.