24 Juin 2019

Congo-Brazzaville: 38e fête internationale de la musique - Un événement exceptionnel

Le public a célébré avec faste la fête de la musique à laquelle s'est jointe la sape, à l'Institut français du Congo (IFC) de Brazzaville, dans une atmosphère conviviale entre artistes et mélomanes.

Le public, enthousiaste, provenant des quatre coins de la capitale, était au rendez-vous, devant les différentes scènes pour commémorer sinon vivre en live l'événement de 16h 00 à 01h du matin du 22 juin. Une programmation très riche et variée, d'une scène à une autre. Il y en avait pour tous les goûts et pour tous les âges.

Le parvis totalement envahi a accueilli les musiques urbaines, le jazz à la Cafét, le reggae et le slam dans le jardin, la musique tradi-moderne, la rumba, etc., dans la salle Savorgnan, pleine comme un œuf si bien que la circulation dans le hall a été quasi difficile. La sape et les animations pour le Kiabi fashion show dans le hall.

La fête à l'IFC a été ouverte par le ministre congolais de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo, en compagnie du conseiller de coopération et d'action culturelle de l'ambassade de France au Congo et directeur de l'IFC, Michel Pré.

Devant les sapeurs dandinant sur scène, canne à la main, pantalons retroussés et cigares au bout des doigts, le ministre a déclaré : « Aujourd'hui, c'est un jour particulier parce que c'est la fête de la musique. Quand il y a la musique on danse, on chante. Bonne fête de la musique et de la sape à chacune et à chacun ».

Jeux de pieds, allure, fraîcheur et élégance, ces amoureux de la mode ont accroché le public par leur défilé tout feu, tout flamme. Pour eux, bien s'habiller est un art qui n'est pas donné à tout le monde.

Après avoir assisté à cette petite parade des sapeurs, sur la scène Parvis, le ministre de la Culture et des arts a visité la scène Jardin où se produisait l'une des meilleures artistes slameuses congolaises, Mariusca Moukengue. Elle a ébloui le patron de la culture congolaise par la déclamation de son texte "Brazzaville- Mavoula". Le public s'est laissé entraîner par des récits déclamés par de jeunes passionnées du slam qui s'entremêlent et racontent une certaine réalité sur un ton satirique. Moment de partage et d'apprentissage entre émotion et éclat de rire, le public en est sorti tout gai. En effet, pour certains, c'était une première fois d'assister à un spectacle de slam.

Dieudonné Moyongo a fini sa ronde dans la salle Savorgnan où se produisaient des groupes musicaux débordant d'énergie et d'enthousiasme sur scène; des groupes de danses et de percussions tradi-modernes qui ont mis l'ambiance dans cette salle. C'est notamment le cas des groupes Ballet Louzolo, Musées d'art, Kingoli authentique, Moukola Ntsié, etc.

Entre-temps, sur le parvis de l'IFC, c'était une intense partie de musique emportant un public joyeux et déchaîné à travers différents morceaux joués à la perfection par des artistes de tous les styles et genres musicaux. Djoson philosophe et son Super Nkolo Mboka étaient reclamés par le public resté jusqu'aux premières heures de la matinée, pour danser au rythme de « Tobina », « Maboko na Nduzu » avec des chansons comme "Rumba na piste"... ...

La fusion musique-sape, une totale réussite

Pour la directrice déléguée de l'IFC, cette fête de la musique a été exceptionnelle à plus d'un titre et cette première édition de la musique et de la sape une totale réussite. D'abord parce que sur les cent vingt pays qui ont organisé cette trente-huitième édition, le Congo a été le seul à avoir célébré la musique et ... la sape !

Ensuite par sa fréquentation, qui a doublé par rapport à l'an dernier, pour atteindre au moins sept mille spectateurs sur les différents sites. Enfin par le nombre d'artistes qui ont participé, 30% en plus par rapport à 2018 pour arriver à cent deux groupes et six cent soixante-onzemusiciens !

« Nous avons été particulièrement honorés de la venue du ministre, accompagné de ses conseillers. Ceci montre un vrai soutien à l'action de l'IFC de la part d'un de nos principaux partenaires. Je remercie ceux sans lesquels la fête de la musique n'existerait pas, à savoir les artistes. Le prochain rendez-vous est fixé pour la deuxième édition de la musique et de la sape, prévue pour le 21 juin 2020 », a déclaré la directrice déléguée de l'IFC, Marie Audigier.

Congo-Brazzaville

Jeux de lettres - Les scrabbleurs congolais se donnent rendez-vous à Dolisie

La 3e édition du championnat national de scrabble réunira du 9 au 11 août la crème des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.