Algérie: Saisies de kif traité - Baisse "importante" des quantités en mai 2019

Alger — Les Douanes algériennes ont enregistré une baisse "importante" des quantités saisies de kif traité en mai dernier (38,6 kg), en comparaison avec le mois d'avant (791,094 kg), a appris l'APS auprès de la Direction générale des Douanes (DGD).

Pour les substances psychotropes, les quantité saisies ont également connu une tendance baissière, passant de 6.448 unités en avril 2019, à 4.280 unités durant le mois de mai passé, a fait savoir la même source.

L'ensemble des saisies du mois de mai, a donné lieu à l'interpellation de cinq personnes, dont l'âge varie entre 26 et 54 ans.

Entre janvier et avril 2019, les Douanes avaient saisi 1,079 tonne de résine de cannabis, contre 1,802 tonne durant la même période de 2018, soit une baisse de plus de 40,5%.

Par ailleurs, 51.982 comprimés et capsules de psychotrope, ont été saisis durant les quatre premiers mois de 2019, contre 36.316 unités durant la même période de 2018, en hausse de plus de 43%.

Au total, 74 personnes ont été interpellées au titre de ces saisies, dont des femmes et des étrangers notamment de nationalités africaines. L'âge des mis en cause varie entre 21 et 79 ans.

Selon la DGD, les saisies de "drogue douce" (résine de cannabis et kif traité) avaient reculé en 2018. Une tendance baissière qui s'est poursuivie durant les premiers mois de l'année en cours.

En revanche, une forte augmentation des saisies de substances psychotropes a été enregistrée depuis 2018 et s'est accentuée au cours des quatre premiers mois de 2019.

Sur les 211 affaires traitées par les Douanes algériennes depuis 2017, 157 avaient porté sur des substances psychotropes. Les quantités saisies sont passées de 54.332 comprimés en 2017 à 123.250 comprimés en 2018, soit une hausse de près de 127%, rappelle-t-on.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.