25 Juin 2019

Maroc: Ambiance bouillonnante à Nahda avec la reine de la scène, Myriam Fares

La Reine de la scène, la chanteuse libanaise Myriam Fares a créé l'événement, dimanche soir sur la scène Nahda à Rabat, dans le cadre du Festival Mawazine, avec une prestation épatante, qui a captivé les cœurs et dégagé une énergie bouillonnante digne d'une superstar mondiale.

Devant une scène comble, cette chanteuse aux cheveux bouclés a fait une entrée remarquable. Vêtue d'une robe jaune moutarde telle une princesse, Myriem Fares n'a pas manqué d'exprimer son amour pour le peuple marocain et sa fierté de se produire dans l'un des grands festivals internationaux. Pour que ses retrouvailles avec le public de Mawazine soient inoubliables, Myriem Fares a interprété la célèbre chanson patriotique "Sawt Al Hassan", tout en portant au plus haut le drapeau marocain.

L'interaction du public a été incroyable au point de donner la chair de poule, comme vous pouvez bien l'imaginer ! Très attendue par ses fans venus en masse pour acclamer cette icône libanaise incontestée du glamour, la jeune artiste aux multiples talents a mis le feu sur scène comme à son habitude, avec ses tubes "Kifak inta", "Khalini", "Wahichni", "Ana Wi Chouq", accompagnés de danses spontanées. Chant et danse, rien ne peut arrêter l'infatigable Myriam Fares, qui a conquis le public avec ses chansons mêlant musique arabe et pop, la propulsant au rang de superstar et lui ouvrant ainsi les portes du monde. Ambiance garantie durant tout le spectacle, le public a été transporté par le charme et l'énergie d'une star pas comme les autres, en l'accompagnant en chœur fredonnant les paroles de ses chansons à succès.

Orientée vers les nouvelles tendances, Myriam a revisité certains répertoires, notamment des classiques marocains. Elle a, ainsi, interprété à cette occasion sa célèbre chanson "Tlah" en dialecte marocain. Et pour cause. La chanteuse libanaise avait annoncé lors d'une conférence de presse à Rabat tenue à l'occasion de Mawazine-2019, qu'elle sortira prochainement une chanson marocaine imprégnée du rythme de la musique du nord du Royaume, en l'occurrence le Rif.

Maroc

Le Polisario épinglé par Human Right Watch

L'ONG réclame des preuves tangibles de l'implication de trois mis en cause ou leur relaxe Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.