Togo: Le monde de l'entreprise doit apprendre à dialoguer

24 Juin 2019

Le syndicat des employés et cadres de banques, des établissements financiers et des assurances du Togo (SYNBANK) exige la démission de deux dirigeants du groupe d'assurances NSIA qui exercent 'sans permis de travail' et la réintégration de 9 employés 'abusivement licenciés'. Dans le cas contraire, 3 jours de grève auront lieu à partir de mardi.

'Je lance un appel à la modération et à la responsabilité à tous ceux qui sont concernés, notamment les organisations syndicales pour que le préavis de grève ne débouche pas sur une grève effective demain ou après demain.

Je lance un appel à mes frères et soeurs à surseoir à la grève  cela ne va pas dans notre intérêt', a déclaré lundi soir Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique.

Une rencontre tripartite a eu lieu dans l'après-midi entre les responsables syndicaux, ceux de la NSIA et le gouvernement. Des discussions que le ministre qualifie de 'franches et sincères'.

Il a reproché à la NSIA une absence de dialogue au sein de l'entreprise

'S'il faut aller au licenciement, il faut veiller à ce que tous les droits sociaux et légaux soient respectés. Nous allons travailler étroitement avec les responsables de NSIA pour que les personnes ayant fait l'objet de licenciement bénéficient de tous les droits légaux', a indiqué le ministre.

Les services de l'Etat examineront également la situation de collaborateurs ne disposant pas de permis de travail préalable. Le tout dans un souci de respect de la légalité.

Reste à savoir si ces engagements auront convaincu le SYNBANK.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.