Cote d'Ivoire: Gbêkê/Sidi Touré à des chefs traditionnels - "Barrer la route à ceux qui veulent un débat tribal"

Dans le cadre de sa tournée régionale pour la mobilisation pour le RHDP, Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Communication et des Médias a échangé avec des chefs traditionnels et chefs de communautés sur les actions de développement du parti, le samedi 15 juin 2019 au palais du carnaval à Bouaké.

Appelant les chefs traditionnels et communautaires à être des vecteurs de paix, le porte-parole du gouvernement est revenu sur les projets sociaux réalisés depuis 2011 par le Président Alassane Ouattara pour le bien-être des populations.

Avec à ses côtés Nicolas Youssouf Djibo, maire de Bouaké, il a demandé de faire la promotion du bilan "positif" du RHDP plutôt que de chercher à écouter les propos de tous ceux et celles qui s'évertuent à opposer les populations.

Revenant sur la crise intercommunautaire à Béoumi le 15, 16 et 17 mai dernier avec 16 morts et plus de 125 blessés, le ministre a demandé à ses hôtes de s'impliquer réellement dans la consolidation du processus de paix et de cohésion sociale dans la région de Gbêkê.

"Il faut qu'on se rende compte de la gravité des faits. Il faut passer un message de cohésion aux populations. Des gens manipulent l'appartenance ethnique, religieuse et géologique pour masquer leurs insuffisances politiques.

Il faut barrer la route à ceux qui veulent tenir un débat tribal et divisionniste. La Côte d'Ivoire n'a pas besoin de cela. Aujourd'hui, les ivoiriens ont besoin de paix et de développement. On vous demande des efforts pour vous-mêmes.

Nous devons tous ensemble, assurer aux générations futures, un mieux être et un avenir meilleur. On refuse de voir le bilan positif du Président Alassane Ouattara qui marque l'esprit des ivoiriens mais aussi de tout le continent africain et même du monde. Au RHDP et avec le Président Alassane Ouattara, il n'y a aucun problème du point de vue tribal.

Le RHDP est le seul parti en Côte d'Ivoire qui a une véritable assise nationale. Il est de votre ressort, vous garants moraux à Bouaké, de prendre une part active dans la consolidation de la paix en Côte d'Ivoire mais dans la région de Gbêkê.

Vous êtes des transformateurs des acteurs sociaux. Boutez loin de vous toutes pratiques pouvant susciter des conflits. Soyez des messagers de la paix et de la cohésion sociale", a-t-il recommandé.

Les participants à cette rencontre ont salué et encouragé la démarche de Sidi Touré qui selon eux s'est impliqué à fond dans la résolution de la crise de Béoumi, et qui rapproche par sa démarche, le RHDP des populations.

Aux cours des échanges, il est ressorti que des responsables politiques à Bouaké et à Béoumi comme partout dans la région de Gbêkê tirent les ficelles de division entre les populations, avec notamment l'exemple des quartiers Kodiakro et Belleville à Bouaké où "des individus" ont essayé d'opposer les populations Baoulé au Malinké après la crise de Béoumi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.