Congo-Kinshasa: «Libérez mon peuple», les évêques appellent à un véritable changement

À l'issue de la 56e assemblée plénière, lundi 24 juin, les évêques de la Conférence épiscopale du Congo ont délivré un message intitulé « Libérez mon peuple ». Ils y font un constat amer sur la situation actuelle dans le pays, avant d'en appeler au chef de l'État pour un véritable changement.

Dans ce message délivré lundi, les 44 évêques de la Conférence épiscopale du Congo (Cenco) affirment que « l'élan pris pour l'avènement d'une nouvelle ère a été brisé par de sérieuses entraves ». Aussi, selon eux, « cet état de choses compromet-il l'avenir de notre pays ». Comment alors sortir de cette crise multiforme ?

« En vue du changement voulu par le peuple et de la sortie de la crise multiforme, nous recommandons à son excellence, Monsieur Le Président de la République d'assumer pleinement ses responsabilités de chef de l'État, de changer le système de gouvernance », déclare le secrétaire général de la Cenco, l'abbé Donatien Nshole.

Il faudra aussi reconditionner l'armée afin qu'elle joue efficacement son rôle de défense de l'intégrité du territoire et de sauvegarde de l'unité nationale.

L'autre recommandation concerne la justice : « Redorer le blason de la magistrature, particulièrement celui de la Cour constitutionnelle de façon que le peuple ait confiance en la justice », préconise l'abbé Nshole.

#RDC Le chef de l'Etat, Félix Tshisekedi invité à redorer le blason de la magistrature, particulièrement celui de la Cour Constitutionnelle, de façon que le peuple ait confiance en la Justice. Message de la @CENCO__RDC | @Presidence_RDC pic.twitter.com/6tuRHyru8u

Eric Tshikuma (@erictshikuma) 24 juin 2019

Pour les membres de la Cenco, « le peuple veut le changement. Il s'est exprimé pour une véritable rupture avec l'ancien système de gouvernance », disent les évêques dans leur message qu'ils ont remis au président Félix Tshisekedi à la fin de la semaine dernière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.