Algérie: Santé au travail - Un plan national en cours d'élaboration

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui a fait savoir, lundi à Alger, qu'un Plan national de santé au travail, traitant des domaines de la Santé,de la sécurité au travail et visant la concrétisation du bien-être en milieu professionnel, était en cours d'élaboration.

Présidant en compagnie du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Hassan Tidjani Haddam, une rencontre sur "Le bien-être au travail", M. Miraoui a fait état de la mise en place d'ateliers de travail œuvrant à l'élaboration d'un Plan national santé au travail traitant du domaine de la santé et de la sécurité au travail et de la concrétisation du bien-être en milieu professionnel, ajoutant que ce Plan sera fin prêt fin 2019 ou début 2020.

"La stratégie du secteur de la Santé repose sur la prévention des risques psycho-sociaux et la promotion de la santé et du bien-être au travail, grâce à l'élaboration et à la mise en œuvre de plans nationaux", a affirmé le ministre.

M.Miraoui a rappelé que le secteur œuvrait, en collaboration avec les autres secteurs, à la préservation et la promotion de la santé en milieu professionnel conformément à la loi sanitaire, dont les dispositionsappellent, notamment, à la "promotion du bien-être physique, mental et social des travailleurs et à la prévention de tout dommage causé à la santé des travailleurs par leurs conditions de travail, ainsi qu'à la prévention et la protection des travailleurs contre les accidents du travail et les maladies professionnelles".

La Loi sanitaire stipule que "la médecine du travail constitue une obligation à charge de l'employeur, par laquelle il assure la préservation de la santé des travailleurs et l'amélioration des conditions de leur travail", a rappelé le ministre.

Le ministre du Travail a affirmé, de son côté, que la concrétisation de la santé au travail ne se limitait pas à assurer les conditions matérielles et les besoins fondamentaux des travailleurs, mais exige également d'accorder l'attention à la réunion des conditions appropriées à l'équilibre psycho-social des travailleurs en milieu professionnel, loin des pressions psychologiques et des relations tendues.

Rappelant que tout organisme ou entreprise "est tenu d'investir dans la sécurité et la santé en tant que dimension stratégique de prévention de tous les risques pouvant affecter les travailleurs", le ministre a souligné la nécessité, pour l'ensemble des entreprises, d'accorder la priorité pour ces deux aspects en vue d'accroitre le rendement et la productivité des travailleurs.

Il a insisté, dans ce cadre, sur la mise en place de mécanismes permettant d'assurer un travail décent, outre l'importance de la prévention des risques professionnels dans l'organigramme de l'entreprise, en tant que fonction à part entière.

Dans cette optique, M. Haddam a appelé les organismes en charge de la prévention des risques professionnels, les organisations syndicales des travailleurs, les employeurs, les chefs des entreprises économiques ainsi que l'ensemble des acteurs, à contribuer à la consolidation de la prévention en la matière, notamment à travers des campagnes de sensibilisation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.