25 Juin 2019

Ile Maurice: Goodlands - Un policier trouve la mort en effectuant une «course»

Drame à Goodlands, tôt hier matin lundi 24 juin. Deux personnes sont décédées dans un accident de la route à la hauteur du Goodlands By-pass. Il s'agit de Yashdev Auckloo, 49 ans, un policier affecté à la Major Crime Investigation Team (MCIT), résidant à Tranquebar, Port-Louis, et de Torry Sheetal, 39 ans, domicilié à Roche-Terre, Grand-Gaube.

La première victime conduisait une fourgonnette qui est entrée en collision avec un camion de vidange d'eaux usées. La femme décédée était une passagère du véhicule que conduisait le policier. Ce dernier, selon un proche (voir hors-texte), «rendait un service» en faisant une «course».

Une autre passagère, une femme de 22 ans, également habitante de Roche-Terre, a aussi été blessée dans l'accident.

Elle a été admise à l'hôpital SSRN, à Pamplemousses. Selon les premières constatations, la fourgonnette devait emmener les deux passagères sur leur lieu de travail, une usine de transformation de thon, à Riche-Terre. L'impact entre les deux véhicules a été d'une rare violence.

Yashdev Auckloo s'est retrouvé coincé dans l'habitacle et il a fallu l'aide des pompiers pour l'extirper de la fourgonnette.

Mandé sur les lieux, le médecin de service du SAMU devait constater le décès du policier ainsi que celui de Torry Sheetal. Elle se trouvait sur la banquette arrière. Pendant ce temps, des volontaires avaient déjà transporté l'autre passagère, blessée, à l'hôpital.

La police de Goodlands s'est retrouvée confrontée à une petite foule d'une cinquantaine de personnes, massées sur les lieux de l'accident.

Certaines étaient remontées contre les autorités car, semble-t-il, les feux de signalisation proches du lieu de l'accident ne fonctionnaient pas au moment du drame. Selon un individu sur place, c'est le cas depuis quelques jours déjà.

Le conducteur du camion, un Indien de 29 ans résidant à Vacoas, ainsi que son aide-chauffeur, ont été évacués au poste de police le plus rapidement possible, avant que la situation ne dégénère.

L'Indien a comparu devant le tribunal de Pamplemousses pour homicide involontaire, avant d'être reconduit en cellule policière. Il devra donner sa version des faits aujourd'hui, en présence d'un homme de loi que lui a fourni la société qui l'emploie.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le véhicule que conduisait Yashdev Auckloo, enregistré au nom d'un de ses proches qui habite Mont-Goût, émergeait d'une route latérale lorsqu'il est entré en collision avec le camion qui sortait, lui, de Daruty et se dirigeait vers Belmont.

Les autopsies pratiquées par le médecin légiste de la police, le Dr Prem Chamane, ont révélé que le décès de Torry Sheetal et de Yashdev Auckloo est dû à de multiples blessures.

L'enquête est menée par l'inspecteur Ootim et la police de Goodlands, sous la supervision de l'assistant surintendant de police Sembhoo et de l'assistant commissaire de police Cally, Divisional Commander du Nord.

Yashdev Auckloo, un enquêteur de la MCIT hors pair

Au domicile de Yashdev Auckloo, à Tranquebar, ses proches sont anéantis. Le policier laisse derrière lui son épouse et deux enfants de 16 et 18 ans. Selon un des membres de la famille, Yashdev Auckloo «rendait un service», hier, en effectuant une «course».

À la MCIT, le moral était au plus bas parmi les officiers, en apprenant cette nouvelle tragique. Ses collègues le décrivent comme un enquêteur hors pair, travailleur et jovial.

Yashdev Auckloo venait de fêter ses 30 ans dans la force policière, le samedi 22 juin. Il avait auparavant travaillé à la Special Supporting Unit, au poste de police de Pointe-aux-Sables et à la CID de Port-Louis Sud, avant d'atterrir à la MCIT, où il a passé la majeure partie de sa carrière.

«Papa, vinn get mwa, monn blésé bokou»

La collègue de Torry Sheetal, blessée dans l'accident, est encore sous le choc. Elle a subi plusieurs fractures et sera sous observation, à l'hôpital, pour encore plusieurs jours. Son père, âgé de 54 ans, explique qu'il a reçu un appel pour lui dire que sa fille a été victime d'un accident de la route.

«Je me suis rendu immédiatement sur les lieux et en voyant ce camion et l'état de la fourgonnette, j'ai craint le pire. Mais j'ai été rassuré lorsque j'ai pu parler à ma fille», confie le quinquagénaire. «Linn dir mwa 'papa vinn get mwa, monn blésé bokou'», raconte-t-il.

La soeur de Torry Sheetal : «Nous nous voyions rarement mais nous étions proches»

Elle est très accablée par ce drame. Selon la soeur de Torry Sheetal, âgée de 35 ans, la victime laisse derrière elle son époux et deux fils âgés de 17 et 20 ans.

«Nous nous voyions rarement à cause du travail et chacun a son train-train quotidien, mais nous étions très proches», confie l'habitante de Curepipe. «C'est vraiment chagrinant. À présent, il ne me reste que mon père car ma mère est décédée», soupire-t-elle, les larmes aux yeux.

Ile Maurice

A l'école - Un enseignant frappe une fillette avec un bâton

«Ki ou enn Bondié mo bizin tom dan ou lipié.» C'est ce qu'aurait dit une institutrice d'une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.